Snobisme littéraire

2007-10-18_beigbeder.jpg

Alors là, ça suffit. Elles s’y sont toutes mises, mes amies bloggeuses littéraires. A quoi? A la midinettude. Voyez chez Thom et Fashion, les responsables de cette hécatombe, Caro[line], Ori, Emeraude, Stéphanie. J’ai décidé de faire un garot pour limiter l’hémorragie qui se propage dans notre petit monde de livrovores. Je déclare la guerre à Dirty Dancing, à Paris Hilton et son chihuahua anorexique, à Georges Clooney en fond d’écran, à la maltraitance de vos oreilles à coup de Lara Fabian. No pasaran!

Revendiquons haut et fort notre snobisme littéraire, amis bloggeurs! Le snobisme littéraire, ça rend le poil lisse et brillant, l’oeil critique et la plume alerte. Le snobisme littéraire, ça fait que tout le monde ne vous aime pas forcément, mais que ceux qui vous aiment, au moins, savent pourquoi (parce que vous êtes cultivée, bien habillée, gentille avec les domestiques comme avec la Marquise de la Putassière?).

Le blog littéraire le plus snob, à ma connaissance, c’est celui de Nicolas. Rien que son slogan : Welcome. English spoken. No crêpes, no frites, no Marc Levy est une douce invitation au snobisme. Ensuite, nous avons ma chère Caro[line] qui, quoiqu’elle en dise, est bien snobinette avec ses jolies interviews d’écrivains. Mais comment fait-elle pour avoir leur numéro de téléphone?! Sinon, dans le genre bien acerbe et pas la moitié d’une cloche, j’ai aussi ma petite Périphérique, en direct de Londres.

Qu’est-ce donc que le snobisme littéraire?

– Lire du Baudrillard torse poil pardon torse nu (car il est lisse comme un caillou), comme Beigbeder sur les affiches des Galeries Lafayette.

– Lire de grands auteurs anglais aux chiottes. Comme Malcolm.

– Associer chaque lecture à un thé soigneusement sélectionné, comme Flo.

– Rédiger son blog en mangeant un éclair au chocolat de chez Vandermeersch*, comme moi en ce moment-même.

– Acheter ses livres de poche au Bon Marché.

– Militer pour une édition de San Antonio dans La Pléiade.

– Regretter Bernard Pivot. Comme tout le monde – une fois n’est pas coutume.

– Déclarer : « Moi je pourrais vivre dans une cabane avec trois fois rien, juste les poèmes de Rilke et un peu d’eau fraîche », en roulant les « r » comme Irena, la Polonaise la plus snobissime que la terre de Jean-Paul II ait jamais portée, simplement vêtue d’un déshabillé Yohji Yamamoto et sirotant son thé Mariages Frères.

Eh bien voilà. Quant à moi, pauvres amis, je suis encore plus snob que tout à l’heure, comme le fredonnait Boris (Vian, bien sûr! enfin, êtes-vous snob ou ne l’êtes-vous pas?!)… une jolie petite vidéo ici

Et vous? Quels sont vos snobismes littéraires?

* Pâtisserie Vandermeersch, 278 avenue Daumesnil, 75012 Paris. Le quatrième meilleur éclair au chocolat de Paris, paraît-il. Ben c’est vrai : j’ai vérifié ça à l’instant.

Publicités

44 Commentaires

Classé dans Mal rangé

44 réponses à “Snobisme littéraire

  1. Ah, génial! mais j’ai beau chercher, je ne me trouve pas de snobisme littéraire… :))

  2. Et en même temps mettre une photo de Beigeber à moitié nu (et grave retouché) en tête d’article, ce n’est pas de la midinettitude, non ? ;)))

  3. Sympa ce billet Magda !
    Mais je corrige une chose : Fashion n’est pas à l’initiative de cette hécatombe, c’est Thom le fautif ! La suite, c’est à cause du chardonnay… ;-)
    Ensuite, je viens au secours de ma copine Caro[line] : elle n’est pas la seule à avoir le numéro de tél des écrivains (même si elle est la seule à recevoir des « je ferai tout pour que vous reveniez à moi » de DF!)

    En tout cas, bravo pour ce coming out de snobisme littéraire, c’est pas tous les jours qu’on trouve des gens qui ont le courage d’avouer qu’ils vont acheter les livres de poche au bon marché ! ;-)

  4. @fashion : oh hé hein, on me la fait pas Fashion! surtout avec un pseudo pareil… ;-) cherche bien tu vas t’en trouver une pléiade, je te dis!

  5. @fashion : NON ce n’est pas de la midinettude c’est du pur snobisme! je n’en suis pas fan, moi, de ce monsieur… j’aime les poils et je l’ai avoué chez toi, en plus.

    @Emeraude: oh, pardon à Thom, je ne savais pas! hé, oui, il en faut du courage pour avouer un truc aussi inavouable que d’acheter ses poches au BM. Mais toi t’es en train d’avouer que tu as des n° de tel très convoités non? Si c’est pas snob! hihi!

  6. Ah, ça y est, je m’en suis trouvé un : je lis l’Ancien Français dans le texte…

  7. Snobisme ? Caractérisé : je ne dis pas du mal des éditeurs, même de ceux dont je n’ai lu aucun livre.

  8. Je n’achète mes livres que chez Daunt Books, exclusivement celui de Marylebone High Street (http://www.dauntbooks.co.uk/). Il faut renverser des poussettes et bousculer des Mères pour y arriver, mais ça ne rend l’expérience que plus réjouissante.
    A ta prochaine virée à Londres, Magdouille, un pèlerinage s’impose!

  9. Je découvre ton blog suite à ton commentaire chez Fashion! Très bien, ton snobisme littéraire!!! Par contre, j’ai beau chercher… je n’en retrouve pas beaucoup chez moi… à part d’acheter tous mes livres parce que je n’aime pas emprunter et devoir remettre après… mais je crois que c’est davantage dans la lignée de la compulsion que du snobisme littéraire!!! :)

  10. Je n’aime pas les hommes qui font des fautes de Français : un « malgré que » et l’idylle est finie…

  11. Ah, et il m’arrive de faire l’aller-retour à Londres dans la journée uniquement pour faire les librairies… ça compte ?

  12. eh bien me voilà, Magda !
    Mon snobisme litteraire consistera sans doute à détester Frederic Beigbeger, le trouver égocentrique. j’aurais aimé diviser son livre Windows on the word en deux : garder la partie 11/9 et bruler l’autre où il ne parle que de lui.
    Mais j’avoue : je le trouve beau sur cette photo…
    Sinon, je me suis acheté des lunettes Gucci pour lire (mes yeux fatiguent à la fin) : est ce du snobisme ???!!
    Et quand on me demande si j’ai un blog, je souris légèrement et je dis « Oh rien d’exceptionnel, j’y parle juste des livres que j’ai aimés avec des amateurs comme moi….

  13. Avec toi je ne peux que dire : vive le snobisme :)

  14. @don : ça c’est du beau snobisme, de la gentillesse en barre, très aristo, j’adore.

    @périph : oh comme je te reconnais bien là. J’ai fait un tour virtuel dans ta librairie chérie, et maintenant je rêve de prendre d’assaut un Eurostar pour que tu m’y emmènes.

    @karine: c’est classe! je fais pareil ;-)

    @ fashion : oooooh tu me plais toi! tu manies l’Ancien Français et tu n’aimes que les bien élevés de la langue… comme je te comprends… et puis tu dois avoir des atomes crochus avec ma Périph, toi aussi tu vas chez Daunt Books? Vous avez dû vous croiser!!!

    @ amanda : belle déclaration de snobisme, chapeau! les lunettes Gucci pour lire? mais c’est magnifique, bien plus stylé que les lunettes de soleil à la Nicky Hilton, c’est du grand Audrey Hepburn, ça! Quant à ton blog… héhé, il est très bien écrit, mon snobisme littéraire y a pris goût tout de suite!
    Pour Beigbeder je partage ton avis, quoique… je sais pas, il est tellement gravement snob qu’il doit être sympa, en vrai, non?

  15. Flo

    Oh j’adore ton article ! Cela faisait un moment que je n’étais pas passée par manque de temps :(

    J’aime beaucoup ta définition du snobisme littéraire.
    Je me demande si pour le coup je ne vais pas répondre à ton billet sur mon blog. Autant la chaîne sur les midinettes ne me parlait pas, autant là je jubile d’avance :D

  16. J’ai beau réfléchir, mais je ne vois pas et comme Amanda je n’aime pas Frédéric Beigbeder…Ah si, il n’y a pas très longtemps je me suis offert un fauteuil « lover » pour lire et prendre le thé, ça compte ?
    Bonne soirée Magda !

  17. Euh je cherche… snobisme littéraire ??? je préfère les 10/18 aux autres poches parce qu’ils ont de plus belles couverture, ça compte ??? je sais pas moi.. ah si peut être, j’aime les vieux bouquins édités il y a un siècle ou plus et je les exhibe avec autant de fierté que si je les avais édité moi même. na !
    Sinon chuis comme fashion j’aime bien lire en vieux français … je me suis déniché les chroniques de Saint Louis dans une vieille éditions début XXe (plutôt moche mais quand même) texte intégral d’origine (XIIIe ) lalalère…

  18. En ce qui me concerne, je dirais plutôt que je suis une autodidacte littéraire et même que finalement cela m’est bien égal de me définir, le plus important étant de lire un livre qui me plaît !

  19. @Stéphanie : merci!!! :-)

    @Flo : oh oui vas-y, je suis trop fière, faisons une chaîne, organisons la résistance à la midinettude! (c’est Caro, Fashion et les autres qui vont pas être contentes, huhu).

    @Florinette : un fauteuil lover c’est quoi? c’est quoi? vite vite j’en veux un! (c’est ça le snobisme!!!)

    @yueyin : le choix des couvertures, ça compte un peu. D’ailleurs, je viens de m’offrir un très joli 10-18 (« Ma mère » de Bataille). Mais ton vrai snobisme c’est ces éditions rares! ça, ça a la classe d’une duchesse livrovore! hihi. Et puis Fashion et toi vous m’épatez avec votre maîtrise du vieux français. La classe mondiale mesdames!

    @anjelica : ben au final, tu as bien raison! mais bon, je suis toute flattée d’avoir un commentaire d’une autodidacte littéraire – et c’est là qu’on voit bien que je suis snob ;-)

  20. max

    Peut-être ça, peut-être pas.

  21. merci Magda !!! le tien est très bien aussi! A très bientôt alors ))

  22. @ max : ton blog tu veux dire? j’ai fait un tour, et je dois dire qu’il a du potentiel snobisme, héhé!!! D’ailleurs, ces jolies nouvelles du Canada me plaise, je suis une fan de ton beau pays. Snobisme littéraire sans frontière!!!

    @ amanda : à très vite, chère snob! ;-)

  23. Personellement, je revendiquerais plutôt une beaufitude littéraire absolue:
    1. Je lis tout et n’importe quoi -surtout n’importe quoi-
    2. Je suis incapable d’apprécier un classique d’ailleurs, je n’ai jamais lu Zola!!!
    … à suivre on my blog

  24. Pingback: Patrice lit “Guy Môquet au Fouquet’s” « Ce que tu lis

  25. C’est un gros fauteuil rempli de coussin où tu peux t’installer à deux, mais niet, celui-ci je ne le partage pas ! ;-) Si tu veux le voir, il est en photo sur mon blog :
    http://www.leslecturesdeflorinette.com/article-5497000.html

  26. @florinette : wouf, il a l’air incroyable! Il est divin ton petit coin lecture… alors, avoue, avec qui te plonges-tu dans cet admirable fauteuil, hmmm? des noms! ;-)

  27. J’en suis une de snob littéraire!!! la preuve en image et en direct sur mon blog!!!

  28. Bon ben apparemment je dois prendre ta terrrrrrible accusation comme un compliment ?!

    Humph… :/

  29. @lanymphette : j’ai aodré ton blog, ta beaufitude me plaît à mourir!

    @oriane : J’y vais de ce pas!

    @nicolas : ohhhhh, j’en rougis de plaisir, tu es venu constater toi-même! C’est EVIDEMMENT un compliment voyons… je suis la pire des snobs moi-même!

  30. Bonjour Magda!
    Je découvre ton blog et ton appel au snobisme littéraire avec bonheur. Je crains fort de faire, moi aussi, partie des snobs littéraires (et encore, je me suis calmée, j’accepte maintenant plus facilement les avis divergents). Je lis en effet en allemand, anglais et suédois dans le texte (et, avec un peu plus de mal, en danois et en norvégien et parfois même en vieil islandais) et je n’ai plus aucune honte ou gêne à dire à mes profs de fac que je trouve tel ou tel auteur encensé par la critique (ou classique) absolument nul. Et surtout, je suis le contraire de quelqu’un qui lit tout et n’importe quoi et dans n’importe quelle édition, ce qui, bien sûr, désespère mon entourage. C’est grave docteur ?

  31. Je me fais souvent traiter (gentillement) de snob ou pire d’élitiste (pas très chic ce terme) et je ne vois pas pourquoi, suis-je donc une snob qui s’ignore?

  32. @Agnès : tu es le cas de snobisme littéraire le plus grave que j’ai pu traiter lors de cette discussion. Je suis donc terriblement ravie d’avoir fait ta connaissance. Je suis simplement bluffée par tes capacités à lire dans le texte (le plus pur et le pus snobisme littéraire à mes yeux). Bref tu es une puriste et un petit tour sur ton blog m’a simplement scotchée. En plus je suis une fan de l’Allemagne comme toi et une inconditionnelle de cette langue trop peu aimée… à très vite j’espère, chère snob n°1!!! j’ai trouvé mon maître!

    @Suzy : bah, je te connais bien va, t’es snob, et c’est bon. T’as juste la dose qu’il faut pour être parfaite.

  33. @ Agnès (post scriptum) : mon ami Guillaume, chez qui je passe quelques jours en ce moment, te conseille « L’épopée du buveur d’eau » d’Irving qui devrait te faire rire, vu tes compétences! tu connais?

  34. Merci Magda, je suis flattée (mais si cela venait de quelqu’un d’autre, je serais probablement mortifiée ;)). Par contre, je ne suis pas vraiment sure d’etre une « fan » de l’Allemagne. Depuis le temps que j’y habite (6 ans maintenant), j’ai eu le temps de faire connaissance avec ses défauts (et les délires actuels du gouvernement donnent envie à tout le monde d’émigrer). Quant à l’allemand nous sommes d’accord, cette langue a à tort une mauvaise réputation et c’est bien dommage.
    Tu remercieras ton ami Guillaume pour son conseil de lecture. Je n’ai encore jamais lu d’Irving (je connais de nom mais je n’ai pas encore eu l’occasion de m’intéresser à son oeuvre) mais, le jour venu, je penserai à lire ce titre-là en premier, qui a effectivement l’air très drole ;).

  35. @Agnès : je défends le snobisme avec passion – Proust n’était-il pas le plus grand snob qui soit? donc tu n’as pas à te sentir mortifiée, héhé!où habites-tu en Allemagne? C’est drôle, je suis une vraie accro de Berlin, je vais y passer un mois encore, très prochainement, pour y créer ma nouvelle pièce…

  36. Je viens de répondre à ta question par mail ;).

  37. Tu peux pas savoir ce que ça me fait de te faire rougir de plaisir, Magda, très chère amie… :-*

  38. olivia

    coucou Mag!
    …. hmmm, mon snobisme à moi?
    … je lis en français en ce moment ;)…

    à très bientot j’espère, je t’embrasse

  39. Lou

    A voir tes exemples, je suis en bonne voie de snobitus litterarius avancé :) Un thé soigneusement sélectionné pour de nombreuses lectures, des poches achetés au Bon Marché, quelques marque-pages métalliques (du style fleur à l’ancienne, torsadée et dorée, clef de sol dans un style plus moderne) ou extraits de peintures (mon préféré étant sans doute un Egon Schiele)… des maux de tête à la seule vue d’un Musso… une collection de Pléaide dont celle sur le taoïsme… à bien creuser il y en aurait d’autres :o)

  40. @ Lou : oui, tu es une vraie snob, bravo et bienvenue au club (Musso me donne des plaques)!

  41. Paradoxe de mon snobisme : je me gargarise de l’extrême préciosité puriste de des Esseintes (« décidément, ce garçon n’aurait-il lu qu’À rebours ? »), je suis capable de tenir de longues discussions sur des auteurs obscurs comme des plus hypes et… je ne lis quasiment pas de littérature (au sens noble : la Littérature romanesque).

    Mon snobisme résidant dans le fait qu’en plus de pouvoir bretailler littérairement, je ne me cache même pas de ne pas lire ces immarcescibles chefs d’œuvre que je vante ou descend (selon que mon interlocuteur les déteste ou adore, bien évidemment).

    Hi hi, quel snob littéraire (de la variété vulgus libræ snobinus) suis-je.

  42. @ Christophe : ok, ne pas lire de romans, ça c’est le comble du snob littéraire, chapeau pointu bas comme dit l’autre (mon pote T. qui en a une douzaine comme ça, en accordéon dans sa besace).
    Faut vraiment que je lise « A rebours », tu fais du matraquage!

  43. Hmmmmm. J’étais dubitatif et, soudain, la lumière fut comme disait l’autre. J’ai trouvé quel pourrait être mon snobisme littéraire : avoir bien ri en vous imaginant manger un éclair au chocolat Vandermeersch (c’eût pu être un macaron Hermé, mais enfin) en achetant Rilke en poche au Bon Marché.

    Terrible.

  44. @ Arnaud Seldon : ah oui, c’est vrai que j’étais très snob littéraire du temps où je vivais à Paris, car c’est une ville qui s’y prête… mais depuis que je suis Berlinoise pour de bon, ça s’est un peu éteint… ou alors, le fait de déchiffrer du Thomas Mann mot après mot en allemand est un snobisme littéraire, peut-être? :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s