Le métro est une scène…

metro-parisien-gens.jpg 

J’ai volé cette photo à Nakolah, sorry et merci à toi… 

Et tous, hommes et femmes, ne sont que des acteurs:
Ils y font leurs entrées, ils y font leurs sorties,
Et chaque homme y joue maint rôles dans sa vie…

Merci William, et pardon d’avoir détourné vos vers*.

Oui, le métro est une scène qui satisfait tous les jours mon voyeurisme légendaire.

L’homme qui en avait une…

Un jeune homme noir, ivre mort, chancelle sur le quai d’en face à la station Strasbourg Saint-Denis. Je rentre de soirée, il est bien tard. Le type hèle un groupe de touristes qui m’ont tout l’air d’être Flamands et qui rigolent sur le quai où je me trouve moi-même. Ils ont le look instit’ sur le retour, la soixantaine vilaine, mais leurs grosses faces rouges sont joviales. « Hé madame! Moi j’en ai une énorme! » et pour preuve, il la sort, notre jeune black du quai d’en face! Il descend son pantalon, s’approche de la bordure du quai en secouant son sexe et se met à pisser tout son soûl sur les rails du métro. « Hé madame! » Il sort des billets de cinquante euros d’un sac en plastique, « Voilà, moi je paie! Hé madame! » L’instrument est à l’air, pas très vaillant toutefois. Les vieilles Flamandes gloussent, leurs vieux s’esclaffent. Ah, elles ne mollissent pas, les Flamandes! « J’te baise, moi! J’te baise l’anus! »… S’ensuit une déclaration d’amour au séant de la soixantenaire flamande que je ne préfère pas reproduire dans ces lignes. « Regarde! Dis-le à ton mari! » Il titube. L’époux agressé, lui, se contente de rire grassement. Sur le quai, un petit couple saint-valentinesque me sourit avec des yeux effarés.

Avoir 13 ans sur la ligne 13

Un groupe de quatre très jeunes filles, des minettes bourges, perles aux oreilles, et leurs copines fardées au chewing-gum. Une des minettes bcbg décroche son téléphone et intime à ses copines de la fermer, comme si le roi du Cameroun était au bout du fil. Mystère de la télépathie adolescente, l’une des copines comprend tout de suite, et sans un mot, qui est au bout du fil. « C’est Margot? » Et le portable se met à passer de main en main. « Ouais Margot! Tu comptais nous le dire quand, que tu kiffais Alexis? » Une fardée : « Elle dit qu’elle le kiffe pas du tout ». La bcbg : « Et alors? Peut-être qu’elle ne le kiffe plus maintenant! »

Comme Carla!

Dans le RER, Môman et Adogirl vont chez Disney. Adogirl a un décolleté que ne justifie pas sa poitrine tout juste naissante. Môman s’énerve. « Mets une écharpe! Tout le monde en a une! Regarde autour de toi. » Adogirl me regarde, manque de bol, j’ai pas d’écharpe. Môman brandit un foulard safran à Adogirl. « Nan », fait celle-ci. « Nan, je le mettrai pas ». Môman bout de rage, je la sens à 200 degrés à côté de moi. Elle enfile de force le foulard au cou de sa fille et le noue savamment. « Voilà. Comme Carla! ». Eh oui, dans notre pays, la première dame de France s’appelle juste « Carla », et son p’tit mari, « Sarko ». Même les Fluokids ont des pseudos plus sérieux!

*William Shakespeare (Comme Il Vous Plaira, Acte II scène 7)

Publicités

18 Commentaires

Classé dans Voyeurisme littéraire assumé

18 réponses à “Le métro est une scène…

  1. Je vois clair dans ton jeu, à présent, perfide Magda : tu me laisses sur mon blog un commentaire complètement dépourvu de sens à chaque fois que tu postes un nouveau billet sur le tien.
    Comme ça, tu sais bien que je vais me dire « tiens, et si je cliquais sur son pseudo pour aller faire un petit tour sur Ce que tu lis ? », et le faire…
    Roooohh !
    Perfide Magda !
    C’est pas bien, c’est vilain !

    … et ça marche. :/

  2. Et je suis PREEEEEEEUUUUUUUUMMMMMMZZZZZZZZZZ !

    (bah oui, du coup j’ai le droit de faire le troll, môa !)

  3. @ Nicolas : ahahaha! n’importe quoi… en fait, quand je me connecte, je poste et je vais faire un tour sur les blogs par la même occasion… hé oui, j’ai plus internet chez moi et EN PLUS je suis obligée de bloguer depuis le MacDo donc please, un peu de compassion, que diable! Et puis ils sont pas dépourvus de sens, mes commentaires, patate! ;-) Retourne sur ton blog, tu verras. Tu me les fais ces mugs?

  4. @ Nicolas (again) : ben oui t’es prems, hé, il est 22h45, on doit être quasi seuls sur la toile littéraire… hey! tu la vois la Grande Ourse là?

  5. et moi je suis deuxieme

    mais c’est le 5eme message que j’écris

    « comme carla »

    ça me fait peur cette france là

    carla était elle au salon de l’agriculture?

  6. Je vois très bien la Grande Ourse, mais c’était pas prévu que ce soit elle, sur le mug…

  7. @ Stéphane : ah je ne sais pas pour « Carla », Madame Sarkozizi est partout en même temps, par exemple sur des affiches pour une nouvelle bagnole Lancia, quelle élégance…

    @ Nicolas : ah ça va ça va, je vais te la trouver, cette photo ;-)

  8. Excellent ces séries de nouvelles :-D J’y crois pas pour le type ivre mort, l’alcool fait faire des trucs vraiment incroyable. Ceci dit même en province ça existe ces types, affalés sur les quais et qui se laissent à pisser assis sans se soucier de n’importe qui. Et les ados de 13 ans, je parie qu’elles ont des franges :lol:

  9. quelle élégance la lancia

    c’est certain

    bref

    ça me désole

  10. Mo

    Ah, toi aussi tu collectionnes les gens dans les transports! Je voulais en faire peut-être quelque chose sur mon blog, tu ne m’en voudras pas si je le fais après ce billet?
    Mes préférés sont souvent les ados, tellement à part et souvent tellement (involontairement) drôles!

  11. j’adore, « comme Carla »!

  12. L’anecdote n°2 des 4 jeunes nénettes est extra! c’est très drôle et bizarrement assez poétique!

    Carla, à partir de maintenant moi aussi je vais porter des décolletés (ça tombe bien j’ai une poitrine d’adolescente) et le premier (ou la première) qui me dit de mettre un foulard « comme Carla » je lui colle une droite!

  13. @ Trinitty : hé, ta nouvelle photo est diablement sexy! Oui, elles avaient des franges!!!!! c’est fou, ce règne de la frange chez les Adogirls… non? moi, je les appelle les « jeunes à mèches »… mon quartier en regorge, ils picolent du champagne dès 8 heures du soir…

    @ Stéphane : n’est-ce pas, Carla en Lancia et la France va!

    @Mo : non, vas-y, fais ton billet, j’adore ce genre d’anecdotes! Oui, les ados sont drôles. Tu connais la chanson de Katerine sur le « Train de 19h »? « Il y a des adolescents aux cheveux fluorescents… l’un dit à l’autre tu sais je peux sucer mon sexe quand je veux » Ca me fait mourir de rire!

    @Sylvie : oui, ça m’a fait sourire aussi (un peu jaune certes), mais elle était attendrissante, cette Môman!

    @Roxane : Oui elles étaient drôles ces Adogirls-là! Marrant, coller une droite, pour quelqu’un qui a le coeur à gauche comme toi… ;-)

  14. Mo

    ah oui c’est drôle! il faut que je trouve cette chanson!!

  15. Première bonne découverte du matin : ton blog :)
    Et plouf dans mes favoris,
    Agréable journée.

  16. @ Mo : Le train de 19H de Philippe Katerine

    Dans le train de 19h qui arrive à 22h
    Une femme lit le portrait, le portrait de Dorian Gray
    Moi je ne l’ai jamais lue, que dans ses yeux inconnues
    Elle caresse ses cheveux, toute les trois minutes ou deux
    Je connais bien ses mains, se sont les mêmes que madame frein, ma professeur de latin dont j’étais amoureu
    Dans le train de 19h il y a deux lycéens, ils ont les cheveux teins d’une couleur fluorescente, et leur peau est florissante
    L’autre dit à l’un, « tu sais je peut sucer mon sexe quant je veux », « comme tu doit etre heureux répond l’autre lycéen
    Dans le train de 19h il y a un enfant qui pleure, moi sa me fait pleurer les enfants qui pleurent
    Dans le train de 19h qui arrive à 22h
    J’aime bien le controleur, qui fait des calembours,
    « Avait vous vos titres de transport, transport de Brest, transport de l’Oriant etc…
    Et tout le monde rit
    Dans le train de 19h c’est comme une petite famille, le train de 19h, une petite family
    Dans la main du petit garçon, il nous fait tourner en rond, dans sa chambre dans sa maison, dans son quartier dans sa ville, dans sa région dans son pays, dans son continant dans son monde, dans son univert, le train de 19h
    Dans la main du petit garçon, on est secoué de patout
    Dans le train de 19h on est secoué de partout
    On est secoué de partout (*4)
    Embrasse moi…(*10)

    Et la voilà ta chanson! C’est sur l’album Louxor.

  17. Hey !
    Y’a pas de majuscule à nakolah ;)

    Merci d’avoir laissé un lien, bonne continuation !

  18. @ nakolah : oh pardon! pour le lien, je t’en prie, c’est bien normal, vu que je t’ai piqué une de tes oeuvres… cette photo est géniale!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s