Lettre à un éditeur mal informé

pq.jpg

Je ne suis pas encore une Blogstar. Savez-vous comment je le sais? Un éditeur très mal informé sur mon compte a cru que j’étais une midinette – il s’est sombrement planté, pôv’ vieux! Ce qui prouvait qu’il n’avait jamais ce post-ci, où je brandis mon snobisme en étendard telle Paris Hilton son string un soir de fête en Estonie. Ni ce post-là, où je déclare la guerre aux princesses molles, aux fées niaises et autres parangons de la féminité bovine.

Il a donc cru que j’aurais envie de lire une espèce de soupe pailletée pleine de gnogottes pour fifille célibataire post-Bridget Jones, un roman de gare pour faire Odéon – Châtelet, une lecture de 5 minutes, quoi, une aberration littéraire qui prend les femmes pour des consommatrices et qui essaie de refiler des produits cosmétiques sur un encart de dernière page. Non seulement il fallait que je lise leur foutu torchon, gratuitement (pour un million de centimes, je dis pas, je l’aurais peut-être fait, je suis fauchée comme tous les Français depuis mai 2006), mais il fallait aussi que je leur donne une critique positive, et que je me dépêche car j’avais été sélectionnée pour le lire, mais que d’autres blogueuses risquaient de me piquer la place! Je ne donnerai pas le titre de cet horrible bouquin de vingt pages, et je vous épargnerai le nom de son éditeur et de son auteur, car je crois que tout le monde a droit à l’erreur et que l’homme est perfectible.

J’ai balancé le mail du vilain éditeur aux oubliettes de la littérature numérique. Peut-être qu’un zorglub tapi au fond des chiottes virtuelles de mon ordinateur pourra s’en faire un rouleau de papier-toilettes. Vous connaissez le PQ à mots du jour? Tous les jours, on apprend un mot en s’essuyant le popotin! Cet éditeur pourrait apprendre ainsi les termes suivants  : respect, information, culture. Et oublier un peu « rendement », « produit culturel », « prescriptrice de consommation »…

 Allez, zou, sur ce, je vais lire les petites annonces sentimentales du Nouvel Obs. Il n’y a rien qui croustille autant. Je reviendrai vous en parler!

 PS : Oh my God, sorry Fashion, je n’ai pas encore rédigé mon article So Irish! Mais j’y viens…

Publicités

54 Commentaires

Classé dans Ma vie littéraire

54 réponses à “Lettre à un éditeur mal informé

  1. Sam

    20 pages? c’est ironique ou c’était réellement 20 pages, parce que sinon, ça aurait pu être genre le 1er chapitre. M’enfin, je te comprends quand même, quelle classe de l’envoyer balader…

  2. rassure moi : il ne t’a pas demandé VRAIMENT de rédiger une critique POSITIVE ?????

  3. Houlààà, c’est que tu es remontée !! ;oD

  4. Se dépêcher pour lire et en plus rédiger une critique positive, il y en a vraiment qui ne manque pas d’air !!!!

  5. bah tu me fais rire avec ton histoire, en tout cas très bon post bien envoyé , dommage que tu ne l’ai pas envoyé aujourd’hui, il a vraiment des airs de premier Avril!

  6. Éric L

    « je suis fauchée comme tous les Français depuis mai 2006″… tu étais riche avant ?

    bon, et un livre de 20 pages c’est pas sérieux tout ça !

  7. Hahahahahahahahahahahahahahaaahahhhhahaha. Il l’a pas vole, ce post, ton editeur.

  8. @ Sam : non, bien sûr c’est ironique 20 pages, mais ça n’en faisait pas tellement plus. Quant à la classe, oh, tu sais, c’est aussi que je suis flemmarde et que je n’ai pas envie de me fatiguer à lire un truc qui d’emblée, me paraît hors-sujet (je ne suis pas une midinette, flûte!) ;-)

    @ Amanda : ben si. C’était évidemment bien tourné : « si le roman vous plaît, et dans ce cas seulement… »

    @ InColdBlog : t’aurais fait pareil, j’en suis sûre! :-)

    @ Florinette : je suis tout à fait d’accord avec toi… c’est délirant.

    @ Sylvie : héhé, c’est leur mail à eux qui avait des allures de premier avril!

    @ Eric L : façon de parler of course, je n’ai jamais roulé sur l’or, enfin tu vois bien ce que je veux dire. Certes je ne mâche pas mes mots, mais que veux-tu, je ne l’ai jamais aimé, notre petit président, c’est ainsi!

  9. @ Périph : tu m’étonnes, quel gougnafier!

  10. génial

    même si j’arrive après la fête

    alors moi à ta place je n’aurai pas écris d’une aussi belle manière mais de la mienne, mais en balançant les noms des accusés par contre

    c’est peut-être mon côté « belle ordure »

    en tout cas bravo

    :)

  11. Ori

    Mais heu!!! Y a que moi qui veut quand même savoir le titre du bouquin-Pq??

  12. Cara Zina

    Bon et si je te demande de lire mon livre ça va t’énerver aussi alors…en même temps si tu l’as pas lu comment tu peux être sûre que c’est de la chick-lit? bon moi c’est « heureux les simples d’esprit », c’est pas pour midinettes, ça sort le 10 avril et la bande annonce est là: http://www.dailymotion.com/video/x4nj7t_heureux-les-simples-desprit_news
    et j’espère que c’était pas mon éditeur qui t’a sollicité, parce qu’un livre qui fait cet effet là avant d’être lu ça fait flipper…

  13. @ Stéphane : mais oui, ton côté « belle ordure » aurait fait merveille, en même temps, cet éditeur pas très franc du collier ne mérite que notre dédain, non? :-)

    @ Ori : ah non je lâcherai rien! sauf s’ils reviennent à l’attaque… mais bon, l’édition française souffre, je préfère passer l’éponge après ce petit coup de gueule qui m’a fait du bien!

    @ Cara Zina : euh, chère Cara Zina, ne devrions nous pas faire connaissance avant de bénéficier de votre lien promotionnel? Je ne remets pas en cause l’intérêt de votre travail, mais, ici, ce sont des commentaires de blog… j’ai une adresse mail, si vous voyez ce que je veux dire… j’aime mieux que pour ce genre de choses on passe par là-bas.

  14. oui oui

    sinon assez dacc les commentaires ne doivent pas etre utilisés pour faire de la pub mais pour échanger…

  15. Matt

    et pif… c’est bon ça, ils sont quand même très maladroits…

  16. Fafa

    …ouais les éditeurs ne savent pas utiliser la toile, les publicitaires non plus, alors le mix des deux… espérons qu’ils n’apprendront jamais…ceci dit au vu de ton billet on a encore de beaux jours tranquilles devant nous.

  17. Ouaip.

    Je vais te dire ce que je dis quand on me contacte pour critiquer un bouquin quel qui soit : « Cher Monsieur (ou chère Madame) voyez mon blog (vu que vous me contactez à cause du référencement mais que vous ne m’avez certainement pas lu). Je note les livres sur 6. J’accepte de lire votre petit machin tiré à 500 exemplaires ; si la note est inférieure à 3 je n’en parle pas. C’est à prendre ou à laisser – gros bisous ». Et ben…du coup on a assez vite arrêté de mon contacter ;-)

    Fafa a on ne peut plus raison : les éditeurs ne savent pas utiliser la toile. Ils découvrent seulement, après l’avoir longtemps regardée de manière condescendante. Ca viendra, les opés intéressantes. Mais pas de suite.

    Bises, chère Magda.

  18. @ Stéphane : on est d’accord!

    @ Matt : tu sais ce que j’en pense… j’attends que les éditions de Minuit me sollicitent (là je ne dormirai pas dans la baignoire! à moins que ce ne soit avec toi)

    @ Fafa : oui, tu fais une bonne analyse du truc, enfin, ils ne savent pas en ce qui concerne les blogs littéraires, parce que je peux t’assurer que dans d’autres domaines (que dire des blogs de filles) ils savent s’y prendre.

    @ Thom : bonne lettre. Tu m’autorises à copier-coller? ;-) j’aime particulièrement le « gros bisous ». C’est un peu comme le « Mon trésor » adressé au Trésor Public par notre ami Desproges. Joli! J’ai hâte que les opés intéressantes viennent frapper à nos portes…

  19. Cara Zina

    Excusez moi d’avoir profité des commentaires pour m’adresser à plusieurs lecteurs d’un coup, j’ai cru naïvement pouvoir croiser ici des gens qu’un nouveau livre pouvait intéresser, désolée de m’être immiscée dans un cercle privé.

  20. @ Cara Zina : ça n’a rien d’un cercle privé, bien au contraire. Mais si je n’accueille pas de pub sur mon blog, c’est justement par respect pour tous les lecteurs quels qu’ils soient. Mon blog est une interface d’échange et de discussion. Vous imaginez si tous les lecteurs faisaient leur pub sur cette page? ce serait ingérable. J’ai volontairement laissé votre post, par respect pour vous également. J’aurais tout à fait pu le supprimer. Merci de respecter mon travail aussi.

  21. Je suis épargné par ce phénomène dans ma contrée lointaine. Je pense de toute façon que je ne jouerais pas le jeu : j’aime lire ce que je veux, quand je veux. Je déteste me sentir forcé de lire quelque chose et le comble serait qu’on exige de moi que j’écrive quelque chose de positif. Faut pas pousser mémé dans les orties…

  22. J’adore quand tu es remontée à bloc comme ca, Magda. Par contre, tu es bien plus gentille que moi face à la pub non-sollicitée (aussi appelée spam) dans tes comms. Elle est passée par chez moi aussi, comm supprimé du blog sans préavis.

  23. Fafa

    oui c’est vrai, en même temps les blogs de fille sont là pour ça. Je n’ai aucune idée de l’impact que ça peut avoir sur les vente par contre.

  24. @ Phil : heureusement que tous les éditeurs ne font pas ça de toute manière… là, c’est de la chick-lit, donc forcément, ils se sont adressés à des blogueuses femmes. On est toujours les plus sollicitées par la pub et ce genre de conneries! Mais comme toi, je veux décider de ce que je lis, point barre! ;-)

    @ Agnès : heyyy mais ça faisait longtemps que je t’avais pas vue toi! Comment va la Suède? C’est Cara Zina qui est passée chez toi aussi?

    @ Fafa : moi je suis un peu déçue par les blogs de fille justement. Ils reflètent le plus souvent un état d’esprit de consommatrice effrénée obsédée par les marques et l’apparence. C’est fou comme une fille peut volontairement se positionner en tant qu’objet, pour justifier sa place dans la société. Ouh, je me sens féministe ce soir, c’est dément! :-) Quant à l’impact sur les ventes, ben… vu l’argent que les marques sont prêtes à investir dans la pub sur les blogs de fille, c’est que ça doit marcher.

  25. les blogs de filles

    et les blogs de mecs alors

    je pense que dans les deux catégories il y a du gros déchet

    mais bon en ce moment je suis énervé donc je supprimerai tout

    même le mien sans faire gaff

    héhé

  26. Ben en fait je suis rentrée avant-hier – et je n’en ai encore rien dit sur mon blog, je sais, je manque à tous mes devoirs ; billet en cours de rédaction – et suis encore un peu déboussolée (stage génial, retour à une vie normale difficile).
    Et oui, nous avons bien eu de la visite de la meme personne (elle est d’ailleurs arrivée chez moi par chez toi). J’ai vu qu’elle avait aussi été faire un tour du coté de chez Fashion.
    Tout doucement, je retrouve le chemin de la blogobidule, en commencant par tes commentaires ;) .

  27. @ Stéphane : héhé, quelle véhémence! mais je suis un peu d’accord avec toi. Ne jette pas ton site, il est super! même si des cons traînent dessus : la jalousie est le signe d’une faiblesse énorme… les cons sont les cons, et ton blog est très cool!

    @ Agnès: déjà rentrée? ça a dû passer vite! Quant à Cara Zina… c’est nul, ce genre de démarche… nul! en tous cas, bon retour dans la blogosphère littéraire!!! :-)

  28. Mo

    Moi je suis comme Ori, je veux savoir le titre!! Curieuse je suis, curieuse je reste…

  29. Cara Zina

    Calmez vous messieurs-dames, je ne me serais pas autorisée à squatter un réseau politique ou humanitaire mais une amie qui est également la belle-soeur de Magda m’avait conseillé de me signaler sur ce blog, je ne pensais pas déclencher un tel lynchage. Je suis en effet passée par liens à d’autres blogs dont les commentaires étaient ouverts, je ne vois pas pourquoi je serais allée sur ce que vous appelez avec mépris des blogs de filles, je ne vends pas des colliers, je ne suis pas un spam, je suis quelqu’un comme vous qui lit, qui écrit, et qui est contente d’avoir réussi à être publiée . J’étais juste fière de ma petite bande annonce et voulais la faire circuler, je ne m’attendais pas à cette hostilité, je me retire en espèrant que vous prenez la mesure de votre intolérance et en espèrant que les vraies critiques seront plus larges d’esprit.

  30. Hou la, ça chauffe par ici! :)) Je suis hallucinée par le mail que tu as reçu mais en même temps je remercie cet éditeur qui t’a fait sortir de tes gonds : j’adore! :)) Sinon, pour les blogs de fille, je suis d’accord avec toi sur tout : les sollicitations qu’elles reçoivent sont extrêmement intéressantes et l’image qu’elles renvoient des femmes laisse grandement à désirer… Sinon, pour Cara Zina, c’était peut-être un peu maladroit de laisser son lien dans les coms comme un spam (encore que toi tu as eu droit à un com personnalisé…:)), mais je crois effectivement que les éditeurs et les auteurs n’ont pas encore compris comment utiliser les blogs des lecteurs…

  31. Ah, et « les vraies critiques « , c’est maladroit aussi… Décidément, il y a encore du chemin à faire… :))

  32. @ Mo : Nein, chère Mo! La curiosité est un vilain défaut, c’est toi-même qui le dit! ;-)

    @ Cara Zina : bon, je crois qu’il est temps de remettre les pendules à l’heure!

    1. Je suis tout à fait prête à lire, découvrir et faire des critiques constructives de textes qu’on m’envoie, et même, ça me plairait beaucoup que les auteurs le fassent plus souvent. Récemment, une amie m’a fait passer un texte et je vais me pencher dessus en toute honnêteté.

    2. Cela dit, j’ai un mail personnel pour le faire, et je trouve que balancer un lien dans les commentaires, sans crier gare, c’est me prendre pour une « consommatrice ». Et j’ai horreur de ça.

    3. Il n’y avait pas de lien entre les blogs de fille et votre commentaire. Fafa, Stéphane et moi parlions complètement d’autre chose. En l’occurence : de mon billet – puisqu’à priori les commentaires servent d’abord à ça.

    4. C’est dommage que vous attaquiez les blogs littéraires en nous taxant de ne pas être de « vrais » critiques, comme le souligne Fashion à juste titre. Un conseil, chère Cara : vous ne savez jamais qui se cache derrière un blog, quelle influence, quelle puissance de travail peut se révéler dans ces pages Internet au fil du temps. Je ne parle pas pour moi, mais quelqu’un comme Fashion, par exemple, a certainement plus de lecteurs que le Magazine littéraire!

    Sur ce, bonne route, et bon succès à votre oeuvre. Personne ne vous veut du mal dans la blogosphère littéraire, on demande juste un peu de respect.

    @ Fashion : il est temps que tout ça change, que le regard des acteurs du monde littéraire français cessent de nous considérer comme des pollueurs incompétents. As-tu lu l’article du Magazine littéraire le mois dernier à ce sujet?

  33. Je trouve ça très sain de réaffirmer son snobisme culturel : BRAVO !
    :)

    PS : Je suis moi aussi « victime » de pas mal d’éditeurs qui démarchent – il faut le dire – souvent à tort et à travers…
    PS n°2 : Je te bise.

  34. PS n°3 : Tiens ! Cara-Zina m’a aussi posté un commentaire publicitaire récemment. Sauf que je modère mes commentaires. Et j’en suis bien content quand je vois sa réaction…

  35. Oui, oui, j’ai lu l’article du ML sur les blogs, article moyennement intéressant pour qui a un blog puisqu’il enfonce des portes ouvertes : et toi, tu l’as trouvé comment ? (et merci de penser que j’ai plus de lecteurs que ce Magazine… je suis hyper flattée:)))))

  36. CHORON

    « Je ne parle pas pour moi, mais quelqu’un comme Fashion, par exemple, a certainement plus de lecteurs que le Magazine littéraire! »

    OH OH OH OH AH AH AH AH quelle rigolade ! Mesdames, votre grande importance, votre impact sur les lecteurs, la pertinence de votre petites remarques, la hauteur de vos vues, la bonne tenue de vos salons… de la merde plein le cul, oui, pauvres conasses, non mais tu te prends pour qui? Vous avez remplacé les réunions tuperware par des discussions sur les livres, très bien. Vous êtes assez idiotes pour prendre Foerkinos comme égérie, des lectrices de fond de cuisine, un salon de tricoteuse…. « plus de lecteurs que le magazine littéraire » l’espoir fait vivire

    « @ Fashion : il est temps que tout ça change, que le regard des acteurs du monde littéraire français cessent de nous considérer comme des pollueurs incompétents. As-tu lu l’article du Magazine littéraire le mois dernier à ce sujet? »

    Ecris un article décent, et peut être que quelqu’un te prendra au sérieux; en attendant va faire la groupie d’auteurs merdiques en croyant que c’est du second degrès et arrête de te la jouer, imbécile.

  37. ohlala, franchement Magda il est peut-être temps que tu fasses une modération des commentaires pour éviter les dérives comme ci-dessus. En arriver à insulter les gens, je crois que ça devient ridicule!

    je te fais de grosses bises Bella, je ne suis pas très souvent sur le net ces temps-ci mais je passe quand je peux ;-)

  38. ça ferraille sec, j’adore ! En attendant Miss Cara a su profiter de ton espace pour titiller ma curiosité, j’ai jeté un coup d’oeil sur la couv’ de son livre, c’est spécial ! :)
    Je suis peu sollicitée par les éditeurs mais je trouve qu’il est difficile de s’affranchir d’une certaine « reconnaissance » quand on vous envoie un livre, d’où peut être la « gentillesse » de certains critiques pro vis à vis des livres reçus surtout quand ils connaissent les auteurs…

  39. @ Nicolas BAL : merci Nicolas, serrons-nous les coudes…

    @ Fashion : perso j’adore le ML, j’espère juste que le type du commentaire du dessous n’en fait pas partie, sinon j’arrête mon abonnement. Moi, j’ai trouvé cet article moyennement intéressant par rapport à ce qu’ils font d’habitude. Mais Fafa, Matt et toi vous aviez raison, ils ne savent pas utiliser la toile. Ca viendra, comme dit Thom.

    @ Choron : la grande classe.

    @ Trinitty : t’as vu ça, en fait je frôle la staritude, j’adore me faire insulter, ça doit être mon côté snob. Contente d’avoir de tes news miss ;-)

    @ Cathululu : tu m’étonnes, c’est la guerre sur mon blog! Oui, tu as raison, ça doit être difficile de ne pas se sentir un peu « obligée » par l’éditeur, mais en l’occurence cet éditeur-là ne m’intéressait que peu…

  40. J’ai bien senti ton agacement ;)
    Et alors ces annonces sur le nouvel obs ?

  41. Galeiliante

    la jalousie ca rend aigris. d’un autre coté, c’est pas comme si on devait avoir l’avale des gens pour dire ce qu’on veut sur son propre blog

    (aurais-je des tendances chien méchant quand on effleure une de mes plus vielles amies? ben t’a quelques jours de plus que moi, assume , t’est plus vielles ^^. Chuis trop sympas)

  42. ps: tout ca pour balancer qu’elle est la plus vielle ralala :)

  43. @ Anjelica : elles croustillaient! mais je travaille tant que je n’ai pas encore eu le temps d’en faire un florilège… je garde ça dans mes petits tiroirs… j’en ai, des projets en cours, ouh là là! ;-)

    @ Galeiliante : aïe aïe aïe non seulement tu me rappelles mon grand âge mais le fait HONTEUX que j’ai complètement oublié de te souhaiter ton anniv!
    Alors JOYEUX ANNIV ma Galeiliante, un grand bonheur à toi, à ton chéri et à ton bébé, je t’embrasse très fort!

  44. QUOI ?????????

    Une polémique et plus personne ne me prévient ? Merde…mon influence dans la blogosphère diminue à vue d’œil, j’ai été malade trop longtemps :-)

    Plusieurs questions se posent…

    1. Qu’est-ce qu’un critique ? Qu’est-ce qu’une légitimité ? Les critiques littéraires, il serait bon de le rappeler parfois, sont généralement journalistes. C’est leur statut. Ils n’ont pas fait des « études de critique littéraire », mais des études de journalisme et, avant cela, des études de lettres (et encore pas toujours)…soit donc les mêmes que Fash ou moi (en les poussant sans doute moins loin que nous). Qu’on ne me fasse donc pas rire avec leur immense légitimité, qui est réelle et incontestable, mais qui a été acquise sur le tas. C’est d’ailleurs de là que découle les guéguerres critiques / blogueurs : critique littéraire, comme la plupart des jobs journalistiques, c’est un travail plutôt précaire. Si on ajoute à ça le fait que des inconnus se déclarent critiques du jour au lendemain…ça fait jaser. Qu’ils aient raison ou pas de le faire, à la limite, ce n’est même pas tellement le problème.

    2. C’est si grave ce qu’elle a fait Cara Zina, à la base ? Elle a fait pareil sur mon blog, ça m’a fait sourire. Je comprends que ça puisse en énerver certains, mais je crois aussi que d’autres (pas toi, Magda) ont la mémoire un peu courte. Je rappellerai pour l’histoire que Christian Sauvage, le meilleur ami de tous les blogueurs litté, c’est exactement en faisant ce genre de commentaire à la CZ (pour vendre « Allumer le chat ») qu’il s’est fait connaitre dans la blogosphère et en en devenu un pilier et l’un des (sinon le) plus farouche(s) défenseur auprès des professionnels. Je peux vous mettre en lien le tout premier commentaire qu’il avait laissé sur Le Golb…c’était vraiment le même que Cara Zina – sans la bande annonce rigolote…donc bon, si je ne cautionne pas ses dernières réactions, sur le commentaire initial, je ne trouve pas qu’il y ait mort d’homme…

    3. Choron, pourquoi il dit méchamment et vulgairement ce qui pourrait donner lieu à un échange tout à fait intéressant ? C’est un peu dommage. Dieu sait que j’ai du mal avec les auteurs chouchous et Fœnkinos (dont Fash n’est d’ailleurs pas, que je sache, la grande prêtresse !)…bizarrement je n’ai jamais agressé personne pour le dire ;-)

    4. Question la plus importante de toute : c’est quoi…un blog de fille ??????????

    Bises à toutes et tous :D

  45. C’est bien connu que les poissons n’ont pas de mémoire, alors je ne t’en tiens pas rigueure. Je ne suis pas un bélier rancunier :)

    mon fils te dis « Aglia »… (t’a un dico car je ne suis pas sûre de la traduction)

  46. @ Thom : bon, comme d’hab tu cloues le bec à tous les idiots et à toutes les vengeances ;-) et tu as bien raison. Je crois que mon dernier billet va te rendre justice. Quant à Cara Zina, j’attends toujours son roman dans ma boîte mail, là où j’aurais le sentiment qu’on m’a fait un beau cadeau de lecture; c’est tout! Je bois, je fume, je cause, mais je ne mords pas… héhé

    @ Galeiliante : réponds à ton fils que je suis touchée, et dis-lui de ma part « Agadouboubou qu’il est mignon le petit chou oh oui oh oui ». Ne lui donne pas la traduction, il va croire que sa mère n’a que des amies complètement siphonnées :-)

  47. @ Thom : ah pardon j’ai pas répondu à la question qui te taraude. Qu’est-ce qu’un blog de fille? Euh… c’est un blog où l’on parle de fringues, de mecs, de fringues, de mecs, de blush, de mecs et surtout de mecs fringués qui veulent des meufs fringuées? Nan je plaisante. Certains sont sympas. Ca parle de trucs de filles, en gros, c’est « Biba » en plus perso. Heureusement, certaines font ça avec beaucoup d’esprit et ne se livrent pas uniquement à des considérations sur le dernier lancement marketing Chanel ou Nivéa. Enfin, ça peut être une saine lecture si ta femme te fait la tronche un matin au petit dèj. Pourquoi? Comment? Là, tu sauras-tout.

  48. Matt (le frère de la "belle-soeur"

    Pour en finir avec Cara Zina (humour) : je pense que tu t’es fait une bonne crise de parano dûe à une possible inexpérience des blogs. Je n’ai vu aucune agression dans tout ce qui a été dit, mis à part un vieux gougnafier.

    PS : en tous cas, tu as bien fait parler de toi. Affectueusement, bravo! (^-^)

  49. Oh ben dis donc, tout le monde est remonté ici, oui Choron c’est la grande classe, bon avec tout ça j’en ai oublié mon commentaire.

  50. @ Roxane : ben alors? toi, perdre ta langue?

  51. Clarabulle

    Au sujet de Cara Zina… que d’énergie perdue pour un mauvais livre…
    L’écriture est d’une pauvreté consternante. Pour ce qui est du fond, clichés, anecdotes inutiles et personnages inintéressants foisonnent.
    Dommage que le buzz ne se limite qu’au marketing. Il n’y aura pas de buzz littéraire, amie de « la grande » ou pas.

  52. @ Clarabulle : tiens, intéressant! J’avoue que, bien refroidie par l’agressivité de Cara Zina, j’avais volontairement évité son bouquin. Je ne crois donc pas que j’irai me forcer. Ce « buzz marketing » comme tu le dis, m’a gavée comme une oie. Merci de m’épargner ce boulot. ;-)

  53. J’espère que j’éviterai le lynchage en contestant l’opinion de Clarabulle ! lol
    En effet, bien que l’éditeur ait mis le paquet sur l’aspect Cara Zina est la meilleure amie de Virginie Despentes, et rien que pour ça, ça vaut le coup d’acheter le bouquin, le livre n’est pas qu’un feu d’artifice marketing.
    Je suis justement en train de le lire. L’écriture, le contexte punk ne sont qu’un prétexte pour « crier la vie ». Cette femme, ancienne punk a vu passer des choses pas toujours roses dans sa vie. Elle les raconte, de manière simple, posée, drôle et caustique. ça vaut vraiment le détour !
    J’en ferai prochainement une chronique plus longue.
    bien à vous

  54. @ Lireplus : je ne demande qu’à te croire, je n’ai pas aimé la méthode, c’est tout, et puis j’ai une liste de bouquins à lire absolument gargantuesque!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s