La Soirée des Insensés*

Le club Berghain à Berlin, dont la partie supérieure s’appelle le Panorama Bar, culmine bien au-dessus de tous les clubs électro d’Europe en terme de sélection musicale, mais surtout grâce à son atmosphère délicieusement… « anormale ». Pour s’y rendre, il faut traverser un immense terrain vague, et faire la queue pendant souvent plus de deux heures, ce qui permet de faire des rencontres suprenantes et pas forcément dénuées d’intérêt littéraire, comme vous allez pouvoir le lire. Extrait d’une conversation à 4h40 du matin, entre Magda la Française et Rasmus le Suédois, traduite de l’anglais, et écoutée avec curiosité par tous les Berlinois fêtards qui nous entouraient.

Rasmus – Les livres ouvrent l’esprit. Ici, les gens prennent beaucoup de drogues, mais la littérature peut être bien plus puissante pour élever ton âme.

Magda – Et les deux ensemble, alors…

Rasmus – Ça peut marcher! ça marche pour Bukowski, Kerouac, un temps.

Magda – Il y a des livres qui semblent écrits sous l’effet de la drogue, alors que ce n’est pas forcément le cas. Le Loup des steppes

Rasmus – Herman Hesse! Tu aimes?

Magda – Si j’aime! J’adore…

Rasmus – Ton livre préféré d’Hermann Hesse?

MagdaNarcisse et Goldmund

Rasmus – Moi aussi… Siddharta est très beau aussi…

Magda – Celui qui m’a emmerdé, c’était Le jeu des perles de verre. Trop technique. Savant. Chiant.

Rasmus – Je ne l’ai pas lu.

Magda Narcisse et Goldmund est le plus beau roman de Hesse, je pense.

Rasmus – Pourquoi?

Magda – Parce que c’est l’intellect et l’amour qui se regardent en chien de faïence. C’est une dualité terrible, sans rencontre possible, sans fusion possible.

Rasmus Le Loup des steppes est un roman-cauchemar. Un vrai cauchemar. Cela a été mon plus grand choc littéraire – même si ce n’est pas mon livre préféré.

Magda – Si tu aimes les cauchemars, il faut que tu lises Ma mère de Georges Bataille. Cela raconte un inceste. Quand tu refermes ce livre, tu te demandes : suis-je aussi dégueulasse, moi-même?

Rasmus – Et bien sûr, on est toujours dégueulasse, n’est-ce pas?

I’m from Paris, Texas, lança quelqu’un derrière nous dans un anglais parfait, répondant à une petite blonde bien allemande et complètement perplexe. Le jeune homme, amusé, reprit : Do you know Wim Wenders? Voilà une conversation que je ne pouvais pas rater. Je me suis incrustée dans le ciné-club qui se formait dans mon dos. Deux heures d’attente pour aller danser, parfois, ça peut passer comme une lettre à la poste. On est d’ailleurs récompensé de sa patience quand, à l’intérieur, les danseurs sont en palmes et tuba, portent des masques à tête d’animaux ou des combinaisons flashy digne de Virenque.

A huit heures du matin, lorsque nous sommes sortis dans le soleil d’août, marchant dans la terre molle du terrain vague, avec derrière nous le martèlement des basses techno comme un battement de cœur , nous avons croisé de nouveaux fêtards, frais comme des gardons, qui venaient terminer leur « nuit » au Berghain. Rasmus s’est arrêté de marcher, a regardé tous ces gens, et s’est tourné vers moi : Il y a un club comme ça dans « Le loup des steppes »… cette décadence si excitante, elle est au Panorama Bar aussi bien que dans un club des années 20, que dans la Soirée des Insensés*… et puis il y a Harry, et une fille, Hermine, tu te souviens?

Oui, c’était vraiment La Soirée des Insensés*, cette nuit-là à Berlin.

* Dans « Le Loup des Steppes », Harry, le héros, se retrouve embarqué dans la « Soirée des Insensés » où seuls les fous sont admis. Il y rencontre Hermine, tragique héroïne légère. L’issue du roman est fatale.

Publicités

15 Commentaires

Classé dans Ma vie littéraire

15 réponses à “La Soirée des Insensés*

  1. Mo

    évidemment, le Presse Club d’Erfurt ne tient pas la comparaison… Tu me donnes diablement envie de me remettre à Hesse, tu sais, je n’ai lu que « Siddharta », qui m’avait marqué, et depuis (ça doit faire plus de dix ans), j’étais trop intimidée pour recommencer…

  2. tres chouette

    des conversations comme ça j’en veux bien

    bon je vais voir quand est ce que je pars pour berlin

    novembre, décembre…

  3. Est-ce encore plus fort de lire Hesse en VO ? (ce que je ne ferais pas ! ce que je ne POURRAIS pas, à mon grand regret (de lire en VO allemande ou anglaise))

    Je note donc qu’il n’y a pas que Siddharta … ^^

    Sinon, pour l’attente obligatoire de 2h pour le club, c’est un principe ou c’est parce que c’est toujours plein ?
    Et on peut boire à l’abri pour attendre ?
    Sinon, y a le Dark, à la plage sud de Mimizan…

  4. Ah, j’oubliais, sur Hesse : Ce Loup des steppes avec le principe très kafkaïesque d’une soirée réservée aux fous me parait bougrement passionnant.

    Je vais regarder s’il est aussi en Points domaine étranger de la collec’ de Marie Do (c’est elle la dingo de HH, enfin je crois)

  5. bon, c’est malin, je viens de m’acheter le best of d’Hermie en sortant du taf.

    les blogs c’est trop de la merde, tu claques tout ton blé, pire que le pmu.

  6. ps : si tu cherchais une confirmation que j’ai le Berghain pour t.. ton blog, la voilà
    ^o^

  7. Après discussion avec la patronne, elle trop aussi HH un peu… ésotérique. Et elle n’a pas lu que Siddharta, elle, donc…

    Donc ?

    Je veux bien une argumentation en bonne et due forme, pour me convaincre.

  8. Ce que tu lis : gr. v. ind., blog où l’on essaye de parler une peu mieux la France que d’habitude. Ex : « Après discussion avec la patronne, elle trop aussi HH un peu… ésotérique. » pour  » …elle trouve aussi… ».

    Rappel explicite : gr. nom. Façon de répéter en appuyant nettement sur le stabylo qu’on veut bien être convaincu que Heine ≠ Coelho, finalement. Ex : « Je veux bien une argumentation en bonne et due forme, pour me convaincre [ que Heine ≠ Coelho, finalement, en français dans le texte].

  9. Ai-je dit que le flyer du Berghain est tip-top moumoutte PSP ? Hm ? Du parfait Otto Dix postmoderne.

  10. Bonjour,

    Je viens de décerner à votre blog – qui m’a tapé dans l’oeil – le « Brillante Weblog Premio 2008 ».

    Félicitations !

    Plus d’infos sur mon blog :
    http://quellesnouvelles.over-blog.com/

    A très bientôt j’espère ?
    Sabine

  11. Le Loup des Steppes m’attend (désespérément sans doute) sur une étagère depuis une bonne dizaine d’années après une tentative de quelques pages vite abandonnée. Promis je réessayerai.

  12. @ Mo : tu me fais poiler avec ton Club Presse d’Erfurt (surtout que je me balade partout à Berlin avec le foulard de la marque Erfurt que j’ai acheté ici l’hiver dernier). Bon allez, au boulot, tu vas adorer Narcisse et Goldmund, et le Loup des Steppes. Je le jure.

    @ Stéphane : je garantis que tu vas t’éclater. J’y serai peut-être cet hiver si tout va bien!

    @ Christophe :
    « Est-ce encore plus fort de lire Hesse en VO ? (ce que je ne ferais pas ! ce que je ne POURRAIS pas, à mon grand regret (de lire en VO allemande ou anglaise)) » : Hesse en VO, faut s’accrocher. C’est effectivement très fort, mais je n’en serai pas capable. Mais, tu es capable de traduire les paroles de Nirvana, tu peux lire en anglais me semble-t-il, non? ;-)

    « Je note donc qu’il n’y a pas que Siddharta … ^^ » : héhé, non, et les autres sont superbes!

    « Sinon, pour l’attente obligatoire de 2h pour le club, c’est un principe ou c’est parce que c’est toujours plein ?
    Et on peut boire à l’abri pour attendre ?
    Sinon, y a le Dark, à la plage sud de Mimizan… » : c’est parce que le Berghain est toujours blindé de monde. Tout le monde veut y aller, quoi. Le meilleur spot, quoi. Yeah! Quant au Dark, oui, je m’y suis rendue mais je ne sais pas pourquoi, on a essayé de voler ma Jaguar.

    « Ce Loup des steppes avec le principe très kafkaïesque d’une soirée réservée aux fous me parait bougrement passionnant. » : ça l’est. Envie de monter un club, même virtuel? Je te suis.

    « Rappel explicite : gr. nom. Façon de répéter en appuyant nettement sur le stabylo qu’on veut bien être convaincu que Heine ≠ Coelho, finalement. Ex : “Je veux bien une argumentation en bonne et due forme, pour me convaincre [ que Heine ≠ Coelho, finalement, en français dans le texte]. » : ahhhh! (râle d’angoisse), malheureux, ne va pas confondre l’horrible travail de Coelho, tout en niaiserie sentimentale et en assertions mystiques à deux balles, de l’immense profondeur de l’œuvre de Hesse. Oui, c’est ésotérique, mais accessible, littéraire, et puissant. Ce n’est pas un trip sous acide au milieu du désert mojave. Vraiment.

    « Ai-je dit que le flyer du Berghain est tip-top moumoutte PSP ? Hm ? Du parfait Otto Dix postmoderne. » : (top moumoute est mon expression favorite, merci). Oui, ils sont fort ces types du Berghain, tout est extra chez eux, as-tu regardé les photos du club? On est loin de la déco à la Garcia du Costes…

    @ Arbobo : Cher Arbobo, tu bois trop pendant tes interviews au Point Ephémère… haha! Je crois comprendre ce que veulent dire tes commentaires, mais j’ai un doute! Tu as donc acheté l’intégrale de Hesse, et tu veux TUER mon blog avec le Berghain?

    @ Sabine : merci, j’ai lu l’article, je suis très touchée! Surtout horriblement flattée d’avoir été choisie pour ma plume… si cavalière soit-elle!

    @ Cécile de Quoide9 : Oh oui, réessaye. Ou passe par Narcisse et Goldmund…

  13. uh uh uh

    en effet j’ai vidé mes poches pour le « bouquins » herman hesse compilant ses oeuvres. Et c’est de ta faute!
    tu as un de ces pouvoirs sur moi c’est flippant ;-)

    je te déteste :-)

  14. Surtout ne changez rien, Magda.
    Une plume cavalière, c’est comme une langue bien pendue. Ce n’est pas fait pour rester dans sa poche !

    J’ai répondu à votre message d’hier sur mon blog :

    http://quellesnouvelles.over-blog.com/article-21911339-6.html#anchorComment

    @ Christophe qui apparemment apprécie Kafka, j’ai posté ici un petit exercice inspiré d’un extrait de son « Journal » :

    http://quellesnouvelles.over-blog.com/article-21886693.html

    La suite ici :

    http://quellesnouvelles.over-blog.com/article-21891094.html

    A très bientôt,
    Sabine

  15. @ Arbobo : j’adore quand tu me détestes. Les sentiments les plus extrêmes sont les meilleurs!
    Donc tu me diras ce que tu penses de Hesse…

    @ Sabine : Merci beaucoup Sabine! J’apprécie énormément le compliment…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s