Les grandes personnes… nous embêtent!

anais1

La jeune actrice Anaïs Demoustiers a bien de la chance. Ah, les vacances au pays d’Ikea…

Anna Novion réalise son premier long-métrage avec Les grandes personnes. La musique est chouette, l’image est chouette (merci papa Pierre Novion, chef opérateur génial qui fait une peinture de chaque plan), ça se passe en Suède l’été et il y a de magnifiques garçons, ce qui n’est pas peu chouette non plus.

Mais : le scénario est indigent. Youpi! C’est les vacances! On part dans une maison, tout le monde va trouver l’amour, c’est sûr! Une fille et son père se retrouvent obligés de partager une maison de location en Suède, avec deux femmes mûres. Et comme dans tout scénario maigrelet, on va de coïncidence en coïncidence, tout est tissé d’événements convenus et mal préparés, aucun personnage ne se développe réellement… Bref, ça ne tient la route que par le miracle de l’asservissement du cerveau humain face à n’importe quelle comédie familiale à la française. Comment ce genre si naïf, si conventionnel, si peu iconoclaste subsiste-t-il encore avec autant de succès dans notre pays? On dirait parfois que les réalisateurs (à fortiori cette jeune réalisatrice) n’ont aucune envie de nous raconter de vraies histoires!

C’est donc sur ce scénario de vacances, digne d’un épisode de Plus belle la vie, qu’Anna Novion a bâti son film. Le résultat à l’écran, évidemment, en souffre grandement. Le rythme du film est banal, les personnages conformes aux attentes d’une programmation télé du samedi soir au mois de juillet. Heureusement que Jean-Pierre Darroussin tire son épingle du jeu, comme à son habitude, avec son humour absolument divin. On retrouve aussi la tête à claques Judith Henry, un peu disparue des écrans, rigolote avec son côté mouche du coche. Mais c’est surtout la délicieuse Anaïs Demoustiers qui sauve le plaisir du spectateur en incarnant une minette de seize ans, trop couvée par son papa poule. Avec subtilité, la jeune comédienne apporte une émotion en demi-teinte à tout le film, et son visage de madone auréole la pellicule de sa lumière discrète.

On ne prend pas beaucoup de risques en France aujourd’hui dans le monde du cinéma ; la jeune garde se plie aux attentes du Centre National de la Cinématographie, comme à celles d’un public douillettement installé dans ses préjugés ; les plus anciens recyclent des sujets forts et rebattus (Coluche, Mesrine, etc.) de peur de voir les salles obscures se vider devant trop de créativité. ON S’EMMERDE !

Si vous aimez la Suède, l’été, l’adolescence, mais surtout les belles histoires fortes et le très grand cinéma… regardez plutôt Monika d’Ingmar Bergman. Cinquante-cinq ans après la sortie de ce chef-d’oeuvre, pas une ride n’a osé en froisser la pellicule. Mais nous y reviendrons…

Publicités

16 Commentaires

Classé dans Sorties cul(turelles)

16 réponses à “Les grandes personnes… nous embêtent!

  1. on pourrait recopier ton avant dernier paragraphe et remplacer ciméma par art
    même constat

    est-ce un probleme franco-français?

  2. @ Stéphane : je ne sais pas si c’est franco-français mais… enfin, toi et moi en avons déjà discuté, en tous les cas c’est TRÈS français!

  3. et si on n’aime pas la Suède et l’adolescence, on fait quoi (de 9) ?
    Bon, OK, je sors =>

  4. @ Cécile : c’est pas une raison pour ne pas voir « Monika »! ;-)
    Reviens donc, Cécile, c’est bien que tu n’aimes pas la Suède, tu me laisses les beaux grands blonds. Tu me dois bien ça, je t’ai laissé Stévenin.

  5. autant je te fais totale confiance pour tes critiques,
    autant ça a l’air risqué de te suivre au ciné, tu vois que des trucs mauvais en ce moment :o)

  6. @ Arbobo : mais non, « La bande à Baader » n’était pas un mauvais film!

  7. Et si on n’aime pas Bergman, on fait quoi ?
    Ok, je rejoins Cécile de quoi de 9, je sors.

  8. Et sinon, le commentaire d’Arbobo me fait marrer.

    Moi j’ai vu « The Duchess » la semaine dernière.
    Mouais.

  9. @ Fashion : tu n’aimes pas Bergman? As-tu vu « Monika »?
    Moi j’ai très envie de voir « The Duchess ». C’est mon seul et unique aspect de midinettude : les robes en soie, les corsets et les perruques poudrées me font complètement fantasmer!

  10. uh uh uh fashion ^^

    en fait, sans être (loin de là) un connaisseur, je peux te dire qu’il n’y a pas « un » bergman, un seul univers, le 7e sceau peut faire peur à certain-e-s, mais « l’oeuf du serpent » est un film beaucoup plus traditionnel dans sa narration, et particulièrement prenant.
    On y voit le nazisme se mettre en place au niveau d’une famille d’un quartier, le controle des individus, on est captivés et terrifiés.

  11. Bivouac littéraire sur
    http://poetaille.over-blog.fr

    Venez comme vous êtes !

  12. Non, je n’ai pas vu « Monika ». J’ai découvert Bergman avec « Le septième sceau » que j’ai adoré. Enthousiaste, j’ai voulu en voir d’autres. C’était pas une bonne idée… J’ai vu « Les fraises sauvages », « Persona », « Cris et chuchotements » et je me suis arrêtée là, je ne suis pas non plus maso à ce point…

  13. @ Arbobo : il faut que je vois « L’oeuf… » il manque à ma culture.

    @ Fashion : ah oui, pas la peine de se forcer alors… ce n’est pas ton univers, voilà tout! comme tous les univers forts, celui de Bergman fait des passionnés ou des dégoûtés, même parmi les meilleurs d’entre nous :-)

  14. « manque » c’est vite dit, heureusement qu’il reste toujours du bon à découvrir, et pas seulement des rogatons de culture, sinon quel ennui :-)

  15. pas pour moi, j’aime pas les blonds !

  16. @ Arbobo : tu m’étonnes Elton

    @ Liliba : j’aime tout. Je suis Hommenivore héhé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s