Le prince des magazines lifestyle

P_0509_Titel_nat.qxd

Couverture du magazine Prinz

En France, on a peu de magazines dits « lifestyle », qui abordent la vie urbaine avec ses modes et ses événements culturels. Ces magazines, reliés aux modes de vie d’une grande ville, sont à la fois un guide quasi touristique – si vous cherchez un resto, un coiffeur, vous y trouverez votre bonheur – et une vitrine des tendances chères à ses habitants.

Imaginez qu’un magazine parisien rivalise avec un magazine bordelais, lyonnais, marseillais ou autre! On en apprendrait, des choses, sur nos voisins urbains. C’est aussi extrêmement agréable d’ouvrir un journal qui reflète vos habitudes de vie, parle du nouveau boulanger du 14e arrondissement, et de la fête de quartier du coin où vont venir chanter Amadou et Mariam.

Si ces publications existent dans notre pays, elles sont plus proches du fanzine que du bel objet sur papier glacé. En revanche, l’Allemagne a développé avec un certain talent ce genre de lectures. Celui qui me semble le plus ouvert, le plus drôle et le plus représentatif de sa population s’appelle Prinz. Un magazine allemand qui s’adapte à chaque grande ville dans laquelle il est publié (Leipzig, Dresde, Munich, etc.) Il est mensuel et n’a rien à envier aux Inrocks.

Pour celui de Berlin, les journalistes sont tous très jeunes (40 ans pour les doyens, 30 ans en moyenne), à l’image de la population berlinoise. Le ton est drôle, les guides culturels passionnants. Les interviews se font au resto du coin, avec la DJ Ellen Allien ou le cinéaste Jörg Buttgereit. Les auteurs du magazine se démènent chaque mois pour dénicher un nouveau bar, un nouveau club, un nouveau magasin de déco. La mode y est berlinoise : branchée et décontractée, pas chère, vintage souvent. Les mannequins semblent avoir été pêchés au coin de la rue, et posent devant les squats ou sur un vélo près du canal. Prinz interviewe des gens dans la rue : elle était bien, cette expo? et ce film? c’est joli ce que tu portes, c’est quoi? tu es Anglais, pourquoi vis-tu à Berlin?

Bref, Prinz parle de Berlin, des gens de Berlin, de l’âme de Berlin. Un magazine profondément ancré dans la culture cosmopolite de la grande ville allemande. Dans la capitale française, A Nous Paris est truffé de pubs et ressemble à un guide d’achat de cadeaux de Noël aux Galeries Lafayettes. Dommage, tout de même.

Connaissez-vous un magazine « lifestyle » dans votre ville? Je serai curieuse d’en lire quelques-uns…

PS qui n’a rien à voir (sauf que le blog d’Arbobo est un bon guide musical parisien, pour le coup) : Arbobo s’est livré à mon jeu préféré, celui de la tête de pochette. La photo est ici. J’ai juré de répondre à mon tour avec une photo!

Publicités

11 Commentaires

Classé dans Ma vie littéraire

11 réponses à “Le prince des magazines lifestyle

  1. merci ^^

    c’est une question récurrente en France, pourquoi une telle absence de city mags.
    peut-être, une réponse possible, parce que les médias sont centralisés à Paris,
    quand n’importe quel mag donne de bonnes adresse, ce sont des adresses parisiennes, sauf dans un seul et unique cas : les pages voyage/tourisme.
    je ne sais pas si c’est très convainquant comme explication.

    le seul qui s’en est approché, et c’était un bon, c’est Nova mag, que je regrette bien d’ailleurs.
    En revanche on a des « magazines de style », de tendance, orientés fashion/design, ils ne valent pas les meilleurs anglophones mais certains sont corrects. quand les premiers numéros de « Crash » sont sortis il y a 10-15 ans, c’était le pied. depuis ça ronronne un peu, sauf pour des mags éphémères,
    et les seuls qui flirtent avec le city mag sont des gratuits distribués dans les lieux cool, comme « Snatch » ou « Bonbon »

    • Nova mag était génial! Le seul magazine auquel j’aie jamais été abonnée… quelle tristesse qu’il ait disparu.

      « Crash » est tellement cher… Prinz ne coûte que 1,30 euros, lui. Les gratuits sont en effet peut-être une solution, mais leur publication est souvent sporadique, par manque d’argent et de journalistes fixes… Je ne connais pas Bonbon et Snatch. C’est à Paname?

      Sinon il y a « Vice » qui se fabrique un peu partout en Europe, en anglais, gratuit, très trash et interurbain, international. Mais là c’est pareil : difficile à trouver, publication inégale.

  2. Bonbon et Snatch. C’est à Paname

    yep.
    y’a aussi d’autres gratuits pas trop mauvais, distribués dans des lieux comme le Point épéhmère, des bars, certaines boutiques branchées, comme un qui a pour titre un nom d’animal exotique (qui évidemment m’échappe quand je veux le citer…)

  3. c’est Wombat ^^
    (il est distribué dans une enveloppe type craft avec des suppléments)

  4. taktblog

    Oui moi aussi j’ai une pensée pour le regretté Nova mag.

    Je ne connais pas Prinz!

    Bien vu pour « A nous Paris »…

  5. Gwen

    Il y a un magazine de ce genre pour les villes de l’ouest de la france (nantes, rennes et angers essentiellement). Ca s’appelle « kostar » et c’est vraiment sympa: interview de groupes, d’écrivains, d’artistes, adresses de boutiques, recensement d’expos, etc… En plus c’est gratuit!(Mais ca sort tous les 2 ou 3 mois seulement) Pour se faire une petite idée de l’affaire: http://www.kostar.fr/

  6. je file à berlin

    je le lirai in situ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s