Le supplice du bouquin turc

torture

– Plutôt ça que de lire un bouquin!

Question torture, la Turquie en connaît un rayon, mais voilà qu’elle vient d’en inventer une, qui ferait rêver tous les blogueurs littéraires de ma connaissance.

En Turquie, donc, relate le Courrier International (reprenant l’article publié à Beyrouth par le journal An-Nahar), quand on n’est pas sage, certains tribunaux vous collent une peine de lecture. Exemple : un type chopé en état d’ébriété dans sa bagnole, a été condamné en 2006 à lire pendant une heure et demie par jour, sous surveillance policière. Le bonhomme, qui déclare qu’il aurait largement préféré quinze jours de taule, s’est enfui par peur de perdre la face devant son entourage. Mais le plus drôle de l’anecdote, c’est que, vivant en clandestin pour n’avoir pas honoré sa peine, il se mit à culpabiliser et à compulser toutes sortes de biographies. Et s’est pris de passion pour la lecture.

Toujours d’après l’article du Courrier International, certains condamnés se sentent profondément humiliés par cette peine pédagogique. La prison et la garde à vue leur semblent préférables. « Personne n’a le droit de jouer avec mon honneur », s’est écrié un homme (père et mari violent) à qui le juge avait imposé  de lire des livres sur l’éducation et la famille.

Que penser? En France, le premier type qui conduit bourré se jetterait sur l’opportunité d’avoir à lire du Marc Lévy pour se débarrasser de son amende, non?

Publicités

14 Commentaires

Classé dans Mal rangé

14 réponses à “Le supplice du bouquin turc

  1. moi aussi j’ai lu ça c’est drôle
    tain fou quand même

    marc lévy c’est pire que la peine de mort
    c’est comme la peine de mort mais à vie

  2. Obligé de lire… quel drame!! Mais bon, j’avoue que pour certains trucs, ça peut être pénible!! Je serais du genre à lire le truc imposé et m’acheter des livres que je veux avec l’argent que j’ai économisé avec l’amende! Ca c’est de l’investissement!!

    • oui, ça c’est une très bonne idée! ça vaudrait presque le coup d’être délinquant : par exemple, faire un casse à « La hune » un dimanche après-midi? tu fais quoi aujourd’hui Karine? ;-)

  3. lou

    Ca me rapelle quelque chose d’Eugène Sue dans « Les Mystères de Paris ». J’adapte. Etre guillotiné, c’est l’honneur, mais enfermé à vie avec un livre à lire chaque jour, c’est pire que l’enfer (qui est incertain).
    Venu de chez Arbobo et…
    … pour faire une pochette de disque, je suis nul (avec les outils graphiques).
    Je reviendrai voir ton blog — dans les « auteurs croisés », il y a Henry James (et quelques autres) pas dans les plus « à la mode ».

    • un livre à FINIR par jour, ou bien un livre que l’on peut poursuivre sur plusieurs jours? Moi ça me paraît une bonne punition…

      Merci Lou de ton passage, j’adore tes covers, et parlons donc d’Henry James – je n’en suis pas spécialiste mais mon meilleur ami, avec qui j’ai fait l’interview, en est fou.

      Parlons de James et des autres… à bientôt

  4. Et que se passe-t-il si on s’endort en lisant ? On lit 10 pages de plus le lendemain ?
    Ce billet est à la fois drôle et dramatique et il me rappelle qu’une de mes institutrices d’école primaire n’avait rien trouvé de mieux comme punition de faire apprendre 3 vers de Perette et le pot au lait à chaque écart (réel ou supposé). Oui, de la poésie considérée comme punition !!! C’est con comme un balai et ça en dit long sur la bêtise crasse et le manque de pédagogie de cette bigotte bornée et aigrie.
    Quand je pense qu’au début du XXe on offrait aux bons élèves des livres de prix en récompense !

    • Je suis bien d’accord, quelle abrutie cette prof – j’aime penser qu’aujourd’hui ils ont des méthodes bien plus pédagogiques, mais je me fourre peut-être le doigt dans l’œil… enfin, quand nous voyons toutes ces profs de lettres qui bloguent et qui sont tellement amoureuses de la littérature, on se dit que les profs d’aujourd’hui sont quand même plus glamour et plus passionnés, non?

  5. Je n’en suis même pas sûre car il y a de l’humiliation à se voir affliger ce genre de peine. Un peu comme le bonnet d’âne et le coin, dans un autre temps. C’est bien plus viril de pouvoir raconter qu’on a perdu des points, qu’on a payé une super amende (les salauds…) que de dire à son entourage : ah, non ce soir je ne peux pas boire un coup, j’suis consigné au commissariat pour mon heure journalière de lecture…

  6. De toute façon, faut être bourré pour aimer Marc Levy, non ???

  7. Bonjour, est-ce que vous pouvez ajouter mon blog sur le votre? Je donne des infos sur les droits de l’homme en Iran. Les nouvelles sont catégorisés et alors c’est façile de trouver ce que vous chercez.
    http://www.bahareiranfr.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s