Train de nuit pour Varsovie

Cyril Barrand, « Projet d’une boule de neige souvenir du Palais de la Culture et des Sciences à Varsovie »

Pitié, cette année, pas de cadeaux, pas de rush sur la dinde, pas d’huîtres qui vous envoient directement aux urgences. Pas de sapin clignotant, pas de mauvaise humeur parce que la messe de Noël finit trop tard et le chapon finit trop cuit. Voilà ce que j’ai écrit à mes parents depuis mon exil berlinois.

Pitié, pas de Nouvel An technoïde, qui se termine à 6 heures du matin dans le caniveau, avec la déprime d’avoir une année derrière soi pour horizon. Voilà ce que j’ai dit à mes amis berlinois.

Mais de l’amour, des bulles, des rires, et des voyages. Oui, trois fois oui.

J’étais attablée Chez Gino*, un de mes restos favoris de Berlin, devant une assiette de spätzles divines. J’ai dit à ma chère Madame de : « Viens, cette année, on se casse, juste toi et moi, on part sur les traces de Kieslowski. On se revoit tous ses films à Paris, et puis hop, on file en train pour Varsovie, avec une caméra vidéo et une petite Super 8. Règle du jeu : ne pas parler jusqu’au 31 décembre à minuit« .

Et Madame de, les yeux brillants, pose sa fourchette et rajoute une seconde règle du jeu : « Et on se donne 10 gages à suivre pendant le voyage. 10, selon le Décalogue« . Pour les malheureux qui ne connaissent pas encore cette œuvre magnifique du grand cinéaste polonais, il s’agit d’un film en dix épisodes réalisés par Kieslowski dans les années 80 pour la télévision polonaise. Chaque film correspond à une règle du Décalogue dicté par Dieu à Moïse : Tu honoreras père et mère, Un seul Dieu tu adoreras, etc.

C’était il y a un mois, et je sèche bizarrement devant ma feuille blanche. J’ai beau regarder à nouveau le fameux Dekalog de Kieslowski, je me vois mal envoyer Madame de buter un chauffeur de taxi comme dans l’épisode « Tu ne tueras point », ou tromper son petit ami pour faire comme l’héroïne adultère de « Tu ne convoiteras point la femme d’autrui ».

Quelqu’un me donnerait une petite idée?


* Chez Gino Restaurant
Sorauer Straße 31, 10997 Berlin, Germany
030 6950-6525‎
Publicités

23 Commentaires

Classé dans Cinéma, Ma vie littéraire

23 réponses à “Train de nuit pour Varsovie

  1. Un seul Dieu tu adoreras

    « Qu’est-ce que cela peut faire que je lutte pour la mauvaise cause, puisque je suis de bonne foi ? Et qu’est-ce que ça peut faire que je sois de mauvaise foi, puisque je lutte pour la bonne cause. » — Jacques Prévert

    Si elle est téméraire, tu pourrais envoyer ton amie vêtue d’une burka ou d’un niqab faire du prosélytisme religieux devant La Cathédrale Sainte-Edwige en espérant qu’elle soit autiste aux agressions verbales dont elle fera sans doute l’objet.

    Ou bien à l’inverse, elle pourra se rendre nue dans le quartier turc de Berlin, une pancarte à son cou, sur laquelle sera inscrite, je hais les immigrés anatoliens.

    Le lecteur non averti pourrait se demander où je veux en venir. Tout simplement au fait qu’il me semble qu’aujourd’hui les films inspirés de morale religieuse ne sont plus vus que sous le prisme de la foi et non sous celui de l’esthétique du silence et de l’obscurité si cher à Kieslowski.

    Je me demande ce que Pasolini qui avait un goût marqué pour le sous-prolétariat urbain vu dans une perspective ou se mêlaient christianisme, marxisme et sexualité penserait de notre époque où l’on porte des jugements à l’emporte pièce sur une oeuvre cinématographique sous prétexte qu’elle s’inspirerait de morale religieuse.

    • Oh mon Dieu Mohammed que d’idées bizarres.
      Je vais retrouver ma pauvre Madame de sur Youtube, filmée par des touristes japonais, en train de se faire lapider par les cathos furieux et les musulmans déchaînés.
      Pas vraiment ce que j’appelle des vacances réussies !

      Bien qu’en Pologne, on ait souvent accusé Kieslowski de n’être pas assez catholique (sic), il était croyant et chrétien. D’une manière très personnelle, qui donna cette couleur si lyrique et profonde à ses films de fiction…

  2. C’est chouette de suivre les traces de Kieslowski – j’ai vu et revu ces films tant de fois et chacun est un vrai bijou. Malheureusement je n’ai pas d’idées pour introduire la moralité mais j’espère que vous passerez de belles vacances. Et puis merci pour ce conseil resto – c’est bien sur ma liste mais il faut attendre jusqu’à l’année prochaine pour l’essayer.

    • Merci Vanessa, à mon avis on va bien s’amuser, c’est certain.
      Tu vas adorer Chez Gino. Ils ont une belle carte de vins allemands (je souffre terriblement des choix de vins de Berlin, la plupart sont des insultes à la Bourguignonne que je suis, ils sont râpeux et issus d’assemblages bizarres!), et en plus l’ambiance est vraiment chaleureuse… tu verras, le papier peint est super marrant!

  3. Mo

    Je ne sais pas comment est Madame de, mais moi je suis incapable de ne pas tuer quand je croise certaines bêtes (araignées et blattes, en fait.) Et pour rester dans le thème réveillons, rien ne me fera renoncer à mes huîtres. Rien.
    Plus sérieusement, j’ajoute Kieslowski à ma (longue) liste à voir… Et je t’envie d’aller en Pologne, j’ai trouvé le moyen de ne jamais y aller e étant si souvent près de la frontière!

    • T’as pas vu Kieslowski non plus! Madre de Dios! ;-)

      Que vais-je faire de toi Mo… je vais te supprimer tes huîtres de réveillon pour te forcer à regarder le Décalogue!

      La Pologne, c’est un vieux rêve, j’ai grandi avec une amie polonaise, c’est pour moi la plus belle langue du monde – un mix entre l’italien et le russe – et je rêve de trouver le temps de l’apprendre. Je sais que c’est un pays pas facile, très catho, parfois raciste, mais tout le reste m’attire chez eux : cette langue, cette littérature, ce cinéma, cette musique, et même ces paysages plats.

      • Mo

        Je suis un cas désespéré, cinématographiquement parlant!
        Le mélange russe-italien, c’est la description du serbo-croate par une amie… Et l’effet que te font les Polonais, c’est celui que me font les Russes, alors je comprends très bien!

  4. ça me fait penser à ce que je lis en ce moment
    l’homme dé
    un homme qui joue sa vie au dé
    vraiment bien
    un livre de luke rhinehart

    pourquoi ne feriez vous pas des gages en commun c’est drôle non
    je sais pas moi
    je cherche et je reviens
    haha

    • L’homme-dé, c’est mon meilleur ami qui me bassine avec ce livre depuis trois ans! Drôle.

      Des gages en commun, non, l’idée c’est de voir ce qu’on rapporte chacune de notre côté.

      Oui reviens!

      • alors il te faut des gages
        c’est super dur
        mais il faut que ce soit drôle

        acheter que des choses rouges pendant ton séjour

        faire la roue dans un musée

        crier vive la pologne et les pommes de terre frite dans un petit restau

        se prendre en photo tous les jours à la même heure pendant la durée du séjour

        ne pas se laver pendant la durée du séjour

        haha

        je cherche

  5. Neige

    Aie, dur!
    – pour « tu honoreras père et mère », quelque chose du genre écrire une lettre à ses parents en polonais, en demandant l’aide des autochtones; la carte postale devra être totalement bondieuserie kitsch, pour le commandement sur le seul Dieu auquel il faut croire
    – « tu ne tueras pas » : lui imposer un séjour végétarien, et pour le prouver elle doit prendre en photo ou filmer tout ce qu’elle mange (bon faut pas qu’elle dépérisse non plus elle est déjà pas bien grosse)
    – « tu ne voleras pas », quelque chose qui tournerait autour du fait de voler au sens de l’oiseau, euh te ramener une perruche, mais c’est chiant après que vas-tu en faire, ou lui faire faire un saut à l’élastique encore faut-il le trouver, ou qu’elle se déguise en oiseau (ou juste avec des ptites ailes d’ange qu’on accroche dans le dos, faciles à trouver en période de noël normalement) et se fasse prendre en photo/filmer en haut d’un monument, ou qu’elle trouve un faux oiseau et le mette en scène devant tous les monuments (genre le nain d’Amélie Poulain)…
    – « tu ne commettras pas d’adultère », mais tu peux regarder les autres en commettre et ramener quelques photos croustillantes… bon l’envoyer dans les boites à fesses de Varsovie c’est peut-être un peu glauque, elle peut ramener des photos de couples qui s’embrassent ou s’enlacent
    – « tu ne mentiras pas » elle doit se créer un personnage rocambolesque et se présenter ainsi à tous ceux qu’elle rencontre.

    Voilà pour mes idées, en fait je sèche sur quels sont les autres commandements, je vais réviser de ce pas, si j’ai de nouvelles idées je te les soumets !

    Ça m’amuse au plus haut point ce séjour, j’ai hâte de connaître le résultat !

    • Tout ça n’est pas mal du tout! Bon en fait moi je me base sur les films, pas sur les véritables sentences du Décalogue, mais il y a de bonnes idées là-dedans! J’ai commencé à rédiger la liste des gages, mais il faut avouer que si je la publiais ici, les gens qui n’ont pas vu les films de Kieslowski trouveraient ça hermétique.

  6. D’abord la palme d’or du réveillon le plus étonnant !
    Ensuite toi tu lis l’homme-dé et moi je m’engage à regarder le décalogue. Et un jour on en parle autour d’un thé…
    Puis pour les idées de gages, vous écrivez-illustrez votre voyage en 10 billets. Une image-une phrase par « principe ».

    Je suis confiante, vous m’avez l’air toutes les deux pleines de ressources. Ça donne même envie de venir avec vous !

    • Oui il est chouette ce réveillon, hein?

      On peut en parler autour d’un thé mais tu sais que je vis à Berlin! :-) En tout cas je lirai sûrement l’homme-dé, oui. Et toi, tu DOIS voir le Décalogue, tu ne le regretteras pas!

      L’idée est jolie mais ce que j’ai oublié de mentionner, c’est qu’on filme, en fait. Donc les preuves seront bien là!

  7. Oui, oui, je sais que tu vis à berlin… Et donc (un jour) je viendrai boire un thé avec toi… à berlin !
    J’adore vraiment votre idée et ce futur film.
    Vous êtes des filles vraiment dingues, ce qui est un vrai compliment de ma part !

    • Merci Ficelle! On va voir ce que ça donne car Madame de a dû aujourd’hui raccourcir le voyage pour sa part – obligations professionnelles… ça va être un peu week-end filmique au lieu de semaines filmiques!

  8. Je trouve cela génial cette idée de réveillon.
    Les petites places des marchés polonais n’ont qu’à bien se tenir. Varsovie, Crakow mais aussi Katowice, Biesko Biala… En solidarité avec Kieslowski que du bonheur. Un film ou un roman photo ?

    Pour ma part je prendrais plus simplement le train d’Agatha Christie avec de l’hémoglobine sur les murs :)

  9. Vous voyagez pas à la ville thermale de Szczawnica dans le sud? J’ai connu cette jeune fille qui chantait là en concert. Une jeune fille très talentueuse. Mais elle avait une faiblesse cardiaque. Elle est retournée en train, en passant par le petit village de Grybow, pour rendre visite à sa tante, à Cracovie. Ce serait le dernier train qu’elle prenait. À Cracovie, elle chante au Filharmonia Cracovie après avoir passé un concours. Malheureusement, elle a subi une crise cardiaque. C’est dommage. Bien… Il est tard. Je dois partir. Une très bonne soirée à vous!

    Alexander Dyle

  10. @ Alexander Dyle : Quelle réponse étrange! J’ai commenté… je ne vois pas mon commentaire sur votre blog d’ailleurs…

  11. Magda,

    1. Connectez-vous à WordPress comme d’habitude avec votre nom d’utilisateur
    2. Cliquez sur la phrase « 0 Comments » en dessous du message que vous souhaitez ajouter un commentaire
    3. Sélectionnez « WordPress » dans le menu ci-dessous la boîte de commentaire
    4. Entrez votre nom d’utilisateur de WordPress (par exemple: cequetulis) et continuer
    5. Tapez votre commentaire
    6. Cliquez sur ‘Post Comment’

    N’oubliez pas que vous pouvez choisir la langue dans le menu sur la droite de mon site web pour une traduction automatique par Google. Je comprends les commentaires en anglais, français, polonais et russe. Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s