Librairie en danger!

(Ceci est la reprise du billet de Superfaustine qui se bat pour sauver une librairie)

Il était une fois, une librairie.

C’est une grande librairie, spécialisée en sciences humaines, où on trouve quantité d’ouvrages (philo, littérature classique et contemporaine, littérature française ou étrangère, cinéma, histoire, langues vivantes ou mortes, histoire de l’art, poésie, théâtre et autres)

librairie

Hélàs, la petite librairie, qui fête ses 23 ans cette année, est en proie à de terribles prédateurs.

Les banquiers.

banquiers

Depuis trois ans, la petite boutique tente de survivre à la gangrène universitaire grandissante.

bras cassés

A cause de cette équipe de bons à rien, l’université voisine est entrée en grève.

La première année, les banquiers, aimables à l’époque, ont prêté de l’argent à la librairie.
La deuxième année, le père fondateur de la petite librairie ne s’est pas versé de salaire pendant 9 mois.
La troisième année… c’est maintenant.

Les banquiers ne veulent plus prêter. Les dettes s’accumulent. La librairie est en train de couler.

Si vous avez envie d’agir, aidez-nous. La librairie Palimpseste participe au festival Paris en Toutes Lettres le premier week-end de juin. Elle sera pour l’occasion ouverte de 9h à minuit. Les olibrius de ma classe et moi-même allons tenter de faire des animations, une soirée camping dans la librairie, d’organiser un concert, une exposition de dessins, etc… etc…

C’est l’énergie du désespoir, mais c’est toujours mieux que pas d’énergie du tout.
Si vous êtes dans les parages, vous serez les bienvenus!
Si vous avez des idées, elles sont aussi les bienvenues!

Merci de faire circuler l’information au maximum autour de vous.

Librairie Palimpseste, 16 rue de Santeuil, 75005 Paris, métro Censier Daubenton.
Paris en toutes lettres, du vendredi 5 juin 2009 (19h) au dimanche 7 juin 2009 (22h).

Le programme ICI !

Publicités

25 Commentaires

Classé dans On s'engage!

25 réponses à “Librairie en danger!

  1. Argh, j’enrage ! Rue de santeuil, la rue de mon ancienne fac… Hélas, je suis si loin maintenant. J’aurais fait un crochet en passant à l’improviste histoire de vous surprendre, de vous voir ! Dommage. Par hasard, a-t-elle une boutique en ligne cette librairie ?

  2. superfaustine

    Merci beaucoup pour le soutien et la pub, Magda!
    Hélàs, la librairie n’a pas de site en ligne, par contre, vous pouvez nous envoyer un mail pour commander et on peut vous envoyer tout ça par la Poste! librairie.palimpseste@wanadoo.fr
    Merci pour tout et peut-être à ce week-end!

  3. Suis trop loin aussi pour être là physiquement mais j’y serai par la pensée! Bon courage!

  4. Fafa

    En ce moment le truc à la mode c’est la solidarité financière (rue 89 vend des pierres virtuelles sur son site pour en financer le fonctionnement).
    Le patron pourrait constituer une association et solliciter ses clients réguliers et solvables ou ceux qui ont envie de participer et faire une première AG pour définir avec eux une stratégie pour éviter la catastrophe. J’ai plein d’idées mais il est fort possible qu’il ait eu les mêmes.
    Y a pas mal de choses à essayer. Mais qu’il se penche sur l’idée d’une association de soutien à la librairie en sollicitant les gens du quartier et les clients déjà.

    • Merci pour tes conseils, Fafa. A mon avis, tes idées sont les bienvenues, pas sûr que le patron ait eu le temps de penser à tout, dans la débâcle et la paperasserie!

  5. superfaustine

    sur le blog de la librairie,
    http://librairie-palimpseste.over-blog.com/
    le patron explique son système de « bon de soutien » (tout en bas de la page du blog).
    Je lui poserai la question de l’association. Merci pour votre soutien!

  6. Sit

    Quelle bonne idée j’ai eu de venir sur ton blog ce soir ! Je vois très bien quelle est cette librairie. Je passerai demain…

  7. Sarkozy et son gouvernement ont décidément le dos large… mêmes les librairies qui souffrent depuis trois c’est leur faute ! Pfeuhhh, ça devient du délire parfois.
    Mais bon, cela dit, c’est évidemment très triste et combien de commerces de proximité peinent voire ferment ainsi chaque année (et depuis des décennies) ?
    Ne pas se donner de salaire pendant 9 mois est le signe d’une volonté farouche et admirable mais aussi celui d’un vrai gros souci de viabilité et le patron de cette librairie risque d’y laisser sa chemise, son moral et sa santé et de se retrouver durablement dans une situation financière et personnelle dramatique.
    J’ai vécu ça et je suis bien placée pour savoir qu’il est très difficile et douloureux de jeter l’éponge mais parfois c’est la décision la plus sage pour soi-même. La meilleure décision que j’ai prise en 2007 a été de me faire rayer de l’Urssaf et d’arêter les frais (au propre comme au figuré) mais ça
    Je sais que ce son de cloche fera tâche parmi les autres et croyez-moi, j’aimerais de tout coeur écrire un commentaire plus optimiste et encourageant.

  8. clicage précoce… Il manque un bout de phrase : « mais ça a été une décision longue, difficile et douloureuse à prendre » mais une fois prise j’ai ENFIN pu respirer et pu commencer à espérer revivre normalement.

  9. Ma première réaction en voyant le descriptif des 3 ans a été de me rappeler ma propre situation à une époque et de me dire « le pauvre, pourvu que quelqu’un l’aide à ne plus s’entêter, à ne pas s’endetter et à avoir le courage d’arrêter même si c’est douloureux » mais bon, il est vrai que chaque situation est différente mais parfois retarder les échéances est le pire service à rendre à quelqu’un dans la panade.

  10. superfaustine

    Hé bien, c’est bien pessimiste tout ça! On a fait ce qu’on a pu pour la librairie, ça ne changera pas la face du monde, mais on était content de se retrouver entre copains.
    La situation est plus compliquée que cela. Des gens lui doivent de l’argent, ils ne veulent pas rembourser, tout cela se finit au tribunal et on attend le jugement. Si l’argent qui est dû à la librairie revient, le déficit du magasin sera couvert à 89%. La librairie est viable, sinon, elle n’existerait pas depuis 1968 et il ne l’aurait pas rachetée en 1986.
    De toute façon, la parole finale sera celle du libraire, qui se laisse encore un mois pour se décider. Quoiqu’il fasse, on le soutiendra! Merci à tous pour vos commentaires!

  11. @ Cécile et Superfaustine : je trouve bien en effet, Superfaustine, que tu expliques les détails! Car je comprends aussi la position de Cécile : il ne faut pas sacrifier sa vie quand c’est voué à un échec face à un contexte social et économique périlleux. MAIS ! Dans la situation de ton libraire, ça vaut le coup de se battre! Et puis, une librairie mériterait presque toujours d’être sauvée… parce que le livre n’est pas un « produit », même si on le traite comme tel, par la force des choses (nous vivons dans une économie de marché). Bref, idéalisme contre pragmatisme, parfois, on devrait pouvoir réconcilier les deux, mais cela mérite un plan de grande envergure à échelle… européenne :-)
    Superfaustine, j’espère que ce week-end militant va porter ses fruits.

  12. Fafa

    qu’on ne lance pas sarko dans le débat je vais perdre mon flegme légendaire…quid de la politique de droite libérale initiée par Mitterand dès 81 ? quid du fait que nous sommes sous un gouvernement de droite stérile et « affameuse du petit peuple » depuis 15 ans ?

    Quid du fait que la politique actuelle du gouvernement ne fait qu’accélérer de manière exponentielle les déconfitures des uns et des autres ne serait ce qu’en laissant le champ libre aux banques ? …alors pas de « Sarko a bon dos » dans cette histoire ou une banque est en train d’essorer un libraire.

    On est déjà tous très gentil avec un gars qui a décidé d’assumer à lui tout seul une politique de droite libérale chiasseuse. Exemplaires même.

  13. Je tiens à signaler que bien qu’étant un gars super chiant et antisocial, antipathique, antistatique voire antianti, je n’ai rien à voir avec le méchant Nicolas dessiné ci-dessus.
    J’aime les librairies, môa, messieurs-dames !

  14. @ Fafa : désolée mais moi aussi la confusion des genres me fait perdre mon flegme et ça me saoule vraiment de plus en plus qu’il soit cité à toutes les sauces pour tout et son contraire. « C’est la faute à Sarko » semble la phrase la plus tendance du moment.
    J’avais développé beaucoup plus mais c’est hors sujet (depuis le message d’origine et c’est bien ce que je reprochais) et je n’ai pas envie de me lancer dans un débat de cette nature.

    @ Superfaustine : crois moi je ne suis pas pessimiste et je préférerais évidemment 1000 fois que cette librairie vive (et bien) et je souhaite tout le succès possible à son propriétaire mais je lui souhaite aussi de ne pas prolonger l’agonie si la librairie est condamnée car ça n’en sera que plus douloureux moralement et plus difficile financièrement pour lui ensuite. Les dettes s’accumulent à une vitesse impressionnante et les frais d’avocats, huissiers et autres procéduriers n’arrangent rien ensuite…

  15. Fafa

    Nous sommes d’accord Cécile plutôt que de chercher un coupable (lequel, ceci dit, se prête au jeu avec bonheur) je préfère chercher des solutions.

  16. Babylon Babies

    Salut y a t il quelqu’un qui peut me preter de l’argent que je ne lui rendrait pas ? Soyons sérieux ! Meme si la disparition d’une librairie est un véritablement drame ( et je pèse mes mots) ne pensez vous pas que nous le devons a l’abrutissement des masses qui ne veut plus lire ou ne veut lire que du pré-digéré façon Dan Brown, plutot qu’aux banquier qui ne font, pour la grande majorité d’entre eux, comme notre libraire, que leur boulot ? Continuons a nous tromper de cible, a hurler avec les loups sur ceux qui financent encore des projets, continuons à encenser la crétinerie audiovisuelle ambiante et bientot ce seront les éditeurs qui disparaitront au profit de quelques mastodontes qui monopoliseront la pensée écrite, et là pour le coup de librairie indépendante il n’y en aura plus !
    je précise je ne suis pas banquier ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s